Démarchage abusif : Engie et Eni mauvais élèves

  • A
  • A
Démarchage abusif : Engie et Eni mauvais élèves
En 2016, près d'un consommateur sur dix s'est plaint des pratiques commerciales de leurs fournisseurs de gaz et d'électricité.@ AFP
Partagez sur :

Les mauvaises pratiques de démarchage à domicile ont augmenté. C'est ce qui ressort du rapport 2016 du médiateur de l'énergie.

Marre d'être poussé à l'achat. En 2016, près d'un consommateur sur dix s'est plaint des pratiques commerciales de ses fournisseurs de gaz et d'électricité. C'est ce qui ressort du dernier baromètre Energie Info, publié chaque année par le médiateur de l'énergie.

"J'ai le sentiment de m'être fait arnaquer". Les consommateurs dénoncent notamment des ventes forcées, des pratiques agressives ou des argumentations trompeuses. Amélie, cliente des tarifs réglementés chez EDF, s'est ainsi retrouvée sans le savoir chez un nouveau fournisseur : "Ils m'ont contactée en se présentant comme mon fournisseur d'électricité, donc j'ai pensé que c'était EDF. Ils m'ont juste proposé de bloquer mon tarif en cas de hausse des prix de l'électricité décidée par le gouvernement. Quelques semaines plus tard, j'ai reçu un courrier de contrat de la part d'Engie", explique-t-elle. " J'ai le sentiment de m'être fait arnaquer car ils ne se sont pas présentés comme étant Engie. Ils ne m'ont pas dit que le blocage de mon tarif engendrait un changement de fournisseur. Ils sont vraiment malhonnêtes".

Un problème de management. Selon le rapport, le plus mauvais élève est Engie. Mais l'italien Eni n'est guère mieux estimé. La raison : un problème de management, souligne le médiateur de l'énergie, Jean Gaubert : "La rémunération est essentiellement liée au nombre de contrats remontés (par les agents). Alors pour remonter les contrats peu importe les arguments que l'on utilise, l'essentiel c'est que les gens signent des contrats", regrette-t-il.