Le Drian : le contrat de sous-marins avec l'Australie apportera des "milliers d'emplois en France"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le contrat de sous-marins avec l'Australie va apporter des "milliers d'emplois" pour la France a indiqué le ministre de la Défense matin sur Europe 1.

Jean-Yves Le Drian a affirmé au micro d'Europe 1 que le contrat de 34 milliards d'euros, décroché avec l'Australie, allait créer "des milliers d’emploi" en France. Le responsable a notamment cité les sites de Cherbourg, Brest, Lorient et Nantes comme les principaux bénéficiaires de cette commande. 

12 sous-marins. Le groupe français DCNS a remporté un contrat colossal portant sur la construction de la prochaine génération de douze sous-marins australiens. Outre les sous-marins, le contrat porte sur une enveloppe globale de 50 ans, comprenant notamment les infrastructures, la maintenance et la formation des équipages.

Un contrat de très longue durée. "Nous sommes mariés avec l’Australie pour cinquante ans", a déclaré le ministre de la Défense. "La première partie du contrat dure 25 ans, ensuite il faudra assurer le maintient en condition opérationnelle", a-t-il détaillé. "Je suis allé à Adelaïde il y a quelque jours pour me rendre compte du chantier où une partie du transfert des technologies va avoir lieu."

La France, exportateur de technologies militaires. Avec la gauche au pouvoir, la France est en train de devenir le deuxième fabricant-exportateur d’armement dans le monde. "Nous avons des enjeux communs avec les pays avec lesquels nous sommes en partenariat. Avec l’Australie c’est très clair", a souligné celui qui est aussi président du conseil régional de Bretagne. "Ensuite, le fait de vendre à l’extérieur consolide notre propre industrie de défense, et donc notre propre sécurité. Et puis ça crée de l’emploi, excusez-moi du peu !". Le ministre ajoute :"Ça veut dire que le militaire tire l’industrie civile vers le haut, car les deux se fertilisent l'une et l'autre. C’est un atout considérable pour notre pays ! "