Concurrence : 69 millions d'euros d'amende pour le belge Umicore

  • A
  • A
Concurrence : 69 millions d'euros d'amende pour le belge Umicore
Une usine Umicore à Auby dans le Nord.@ FRANCOIS LO PRESTI / AFP
Partagez sur :

Pour l'Autorité de la concurrence, Umicore a pratiqué une "politique commerciale contraignant" des grandes enseignes à acheter ses produits.

Le groupe belge Umicore, principal fournisseur de produits en zinc laminé (toitures, gouttières) pour la construction en France, s'est vu infliger une amende de 69 millions d'euros par l'Autorité de la concurrence, pour abus de position dominante.

Jusqu'en 2007. Le groupe est accusé d'avoir "mis en place entre 1999 et 2007 une politique commerciale contraignant ses distributeurs-revendeurs, parmi lesquels certaines grandes enseignes (Point P, Asturienne, Larivière), à s'approvisionner exclusivement auprès de lui", selon la décision rendue publique jeudi. La sanction a été infligée à Umicore France et Umicore SA/NV, précise l'Autorité, pour une politique commerciale qui a duré en réalité jusqu'en 2014. 

Une concurrence "figée". Mais les représailles sur les distributeurs n'ont pu être attestées que jusqu'en décembre 2007, a précisé Emmanuel Combes, vice-président de l'Autorité de la concurrence, lors d'une conférence de presse. "Cette politique de verrouillage a permis pendant 9 ans à Umicore de limiter l'accès de ses concurrents au marché de la distribution de zinc et a ainsi contribué à figer la concurrence", précise la décision. 

50 à 70% des parts de marché. Le groupe belge, qui réalise un chiffre d'affaires mondial de 9,7 milliards d'euros, détient 50 à 70% de parts de marché en France sur deux types de produits : les produits de couverture (toits de bâtiments) et les produits d'évacuation des eaux pluviales (gouttières, tuyaux de descente...).