Chômage en France : les propositions chocs du prix Nobel

  • A
  • A
Chômage en France : les propositions chocs du prix Nobel
Le prix Nobel d'économie Jean Tirole.@ Europe1
21 partages

INTERVIEW E1 - Primé lundi, le prix Nobel d'économie Jean Tirole a répondu aux questions de Jean-Pierre Elkabbach.

"On a aujourd'hui de la sécurité pour les uns, de la précarité pour les autres. Il faudrait plutôt une solidarité". Invité mardi d'Europe1, le Français Jean Tirole, fraichement nommé prix Nobel d'économie, a réitéré sa proposition de supprimer CDI et CDD pour "créer un contrat unique".



Jean Tirole : "Il y a beaucoup de réformes qui...par Europe1fr

"Les entreprises ont très peur de créer des CDI. Elles n'ont pas de flexibilité en cas de problèmes. Elles utilisent donc beaucoup de CDD, de stages. Les jeunes passent d'un petit emploi à un autre, en passant par la case chômage", justifie l'économiste.



Selon Jean Tirole, les entreprises, en France, sont trop incitées à licencier. Et il faudrait une réforme drastique. "Il faudrait un système de bonus malus pour inciter les entreprises à ne pas licencier. Aujourd'hui, lorsqu'elles gardent un salarié, elles paient plus de cotisations. Cela ne les pousse pas à conserver des emplois. C'est un système absurde", tacle le nouveau Nobel, qui se veut toutefois modeste.



"Il faut que je m'écarte du syndrome du Prix Nobel. Je ne peux pas donner mon avis sur tout. Je ne suis ni un gourou, ni un sauveur".



Jean Tirole : l'assurance chômage "incite au...par Europe1fr