Le label "viande de France" fait un flop

  • A
  • A
Le label "viande de France" fait un flop
L'un des logos "viande de France" crées après le scandale de la viande de cheval.@ MaxPPP
Partagez sur :

ENQUÊTE E1 - Le logo, censé informer les consommateurs sur ce qu'ils mangent, reste rare dans les rayons.

Il y a encore six mois, le scandale de la viande de cheval était encore sur toutes les lèvres. Le gouvernement promettait en grande pompe des mesures pour que les consommateurs ne retrouvent plus de lasagnes au cheval dans leurs assiettes, alors qu'ils pensaient manger du bœuf. La découverte d'un trafic de viande chevaline venant de l’Est de l’Europe avait donné naissance au label "viande de France".

Une preuve de contrôle. Ce logo en forme d’hexagone, avec une tête d’animal au centre, une tête de vache, de mouton ou de cochon, est censé prouver aux consommateurs que la viande est bien française, et donc qu'elle est contrôlée. L'estampille avait été présentée lors du Salon de l’agriculture, en février dernier. Mais six mois plus tard, selon les éléments recueillis par Europe1, le label ne semble pas franchement fonctionner.

>> LIRE AUSSI - Comment la viande de cheval est passée des laboratoires aux abattoirs ?

Quasiment sur aucun plat transformé. "Je ne connais pas", "ça ne me dit rien du tout", "je le cherche mais je ne le trouve pas", peut-on entendre lorsqu'on interroge différents consommateurs. Et pour cause, il est difficile de trouver le logo en rayon. Selon les informations d'Europe 1, dans les rayons porcs, moins de 3% des viandes sont vendues sous le label "viande de France". Pour le mouton, il n'y pas de chiffre précis. Mais très peu des opérateurs contactés confirment utiliser le logo pour l’instant.

Pour la viande rouge, environ un tiers seulement de la viande bovine française est présentée sous l'estampille. Et quasiment aucun plat transformé, pourtant à l’origine du scandale de la viande de cheval, ne l'affiche.

La volaille sort du lot. "Il n'est pas admissible que tous ceux qui se félicitaient, qui applaudissaient et promettaient qu'ils allaient afficher le logo, ne le fassent pas six mois après", déplore ainsi au micro d'Europe 1 Dominique Langlois, président de la filière viande bovine. Une seule filière sort du lot pour l'instant : la volaille. Pas moins de 55% des morceaux de poulet ou de dinde vendus en supermarché sont siglés "viande de France".