Y a-t-il une corrélation entre chômage et vote FN ?

  • A
  • A
Y a-t-il une corrélation entre chômage et vote FN ?
@ JEAN-SEBASTIEN EVRARD / AFP
Partagez sur :

INFOGRAPHIE - Europe 1 a comparé la carte des résultats du premier tour des régionales 2015 avec celles du chômage et de la pauvreté : le parti d’extrême droite s’impose dans les zones rencontrant le plus de difficultés économiques.

INFOGRAPHIE

Le Front national a confirmé dimanche son poids grandissant au sein de la vie politique française : au terme du premier tour des élections régionales, le parti d’extrême droite peut encore revendiquer l'étiquette de premier parti de France. Une montée en puissance annoncée par les sondages mais qui a surpris par son ampleur : la formation emmenée par la famille Le Pen a séduit 27,89% des votants, un résultat en progression par rapport aux départementales de 2015 (25,24% au premier tour) et aux européennes de 2014 (24,86%).

Mais comment expliquer une telle progression ? Esquisser la carte économique de la France apporte des éléments de réponse.

  • L’économie, premier critère de ces élections ?

Interrogés sur les enjeux qui "ont compté le plus" pour eux au moment de voter, les Français sondés répondent en priorité "le développement économique et la création d'emplois" (54%), selon un sondage OpinionWay* pour Le Point. Viennent ensuite la sécurité (45%) et les impôts (40%), loin devant l’immigration (34%) et le terrorisme (32%).

Les préoccupations économiques et l'emploi auraient donc été au cœur de ce scrutin, ce que confirme un autre sondage, mené cette fois-ci par Harris Interactive* pour 20 minutes. Ce dernier montre que les moins de 30 ans ont avant tout voté en fonction des questions liées à l’emploi (47% des sondés). La sécurité (34%) et l'immigration (32%) arrivent une nouvelle fois, loin derrière.

  • Un vote qui correspond aux cartes du chômage et de la pauvreté

Pour tenter d'aller au-delà de ces sondages, Europe 1 a dressé la carte du chômage par département, ainsi que celle de la pauvreté. Résultat, on observe que la carte du vote FN se superpose en grande partie sur celle du chômage et sur celle de la pauvreté. Ce que résume cette infographie :

L'enquête OpinionWay a été réalisée en ligne le 6 décembre à partir d'un échantillon de 8.375 personnes de 18 ans et plus, selon la méthode des quotas.

Le sondage Harris Interactive le 6 décembre, en ligne également, auprès de 705 personnes issus d'un échantillon de 4.024 Français de 18 ans et plus, selon la même méthode.