Call of Duty et Warcraft n'appartiennent plus à Vivendi

  • A
  • A
Call of Duty et Warcraft n'appartiennent plus à Vivendi
@ Imeh Akpanudosen / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Vivendi s'est totalement désengagé de l'éditeur de jeux vidéo Activision Blizzard pour 1,1 milliard de dollars.

Le groupe français de médias et de contenus Vivendi a annoncé vendredi avoir "vendu l'intégralité des titres" qu'il détenait encore dans l'éditeur américain de jeux vidéo Activision Blizzard à un établissement bancaire "pour un produit net de 1,1 milliard de dollars" (environ 1 milliard d'euros).

Une valeur boursière à la hausse. Vivendi, qui fut un temps l'actionnaire majoritaire du créateur des jeux à succès comme "Call of Duty" ou "Warcraft", a parallèlement indiqué dans un communiqué "avoir débouclé l'opération de couverture des 41,5 millions de titres Activision Blizzard", soit les 5,7% d'actions en sa possession, qu'il avait lancée en juin 2015. Cette opération devait à l'origine s'étendre sur 18 mois et visait à "protéger la valeur de la participation de Vivendi dans Activision Blizzard, tout en lui permettant de conserver une participation significative à la hausse en cas d'appréciation du cours de l'action Activision Blizzard". Ces décisions "ont été prises compte tenu de l'évolution du cours de l'action Activision Blizzard", qui a bondi d'environ 40% depuis juin, souligne Vivendi vendredi.

Suite à un accord passé à l'été 2013, le groupe français avait cédé en octobre 2013 85% de ses actions Activision pour 8,2 milliards de dollars puis 5,8% du capital pour la somme de 850 millions de dollars en mai 2014. Vivendi ne quitte toutefois pas le secteur des jeux vidéo puisqu'il est entré au capital des éditeurs français Ubisoft et Gameloft en octobre et y a depuis progressivement renforcé sa participation.