Alphabet de Google s'apprête à devenir plus gros qu'Apple en Bourse

  • A
  • A
Alphabet de Google s'apprête à devenir plus gros qu'Apple en Bourse
Sundar Pichai, directeur général de Google.@ AFP
11 partages

Lundi soir, Alphabet, la maison mère de Google, dépassait déjà virtuellement la capitalisation boursière d'Apple. 

La maison mère de Google, Alphabet, est bien partie pour remplacer Apple comme première capitalisation boursière mondiale après l'annonce de résultats meilleurs que prévu. La solidité du cœur de métier du groupe internet est ainsi démontrée puisqu'elle compense largement les pertes liées à ses paris futuristes.

Coude-à-coude. La capitalisation boursière d'Alphabet a déjà virtuellement dépassé celle d'Apple lundi soir dans les échanges électroniques suivant la clôture de la séance officielle à Wall Street, où son action grimpait de 4% grâce à la bonne surprise sur ses résultats. Si la tendance se confirme en séance mardi, Apple perdra officiellement sa première place mondiale. Les deux géants technologiques américains avaient clôturé au coude-à-coude lundi soir, avec une valeur totale évaluée à 534,7 milliards de dollars pour la marque à la pomme et 530,1 milliards pour Alphabet.

Des projets au futur incertain. Google et son cœur de métier sont devenus une filiale de la holding Alphabet depuis une réorganisation l'an dernier. Le groupe avait ainsi promis plus de transparence sur les conséquences financières des projets futuriste. Voitures autonomes sans chauffeur, relais-internet embarqués dans des montgolfières, compteurs connectés, initiatives dans la santé... Ces paris sur le long terme n'ont aucune garantie de succès et engloutissent beaucoup d'argent.

3,6 milliards de perte en 2015. Alphabet a chiffré pour la première fois lundi leur manque à gagner : 3,6 milliards de dollars de pertes d'exploitation au total l'an dernier. C'est à comparer à un petit chiffre d'affaires de 448 millions de dollars, généré en grande partie par les activités de domotique connectée (Nest), d'internet ultra-rapide par fibre optique ou de santé où le groupe a commencé à passer des alliances avec des groupes du secteur pharmaceutique, a détaillé la directrice financière, Ruth Porat, lors de la traditionnelle téléconférence explicative avec des analystes.