La grève a déjà coûté 100 millions à Air France

  • A
  • A
La grève a déjà coûté 100 millions à Air France
Les avions d'Air France devraient restés cloués au sol jusqu'au vendredi 26 septembre inclus.@ Reuters
Partagez sur :

Les pilotes d'Air France ont voté la prolongation de la grève jusqu'au vendredi 26 septembre. Un mouvement social qui pourrait sévèrement pénaliser la compagnie.

L'info. Cette grève pourrait cher. Alors que le principal syndicat de pilotes de la compagnie, le SNPL AF Alpa, a annoncé samedi la poursuite du mouvement jusqu'au 26 septembre inclus, la facture se précise pour Air France.

>> PREVISIONS - Grève Air France : ça s'arrange (à peine)

Le conflit en cours provoque "des pertes d'exploitation pouvant aller jusqu'à 20 millions d'euros par jour", a affirmé lundi la direction de la compagnie. Soit, selon son PDG, l'équivalent de quatre avions moyens-courriers. Au total, la compagnie a déjà perdu plus de 100 millions d'euros, une somme qui représente principalement le montant des billets non vendus. Une estimation, qui, pourtant, tient compte des économies réalisées, comme les dépenses de carburant, ou encore les salaires en moins pour les pilotes. 

La compagnie n'est par ailleurs pas la seule pénalisée. Aéroports de Paris, qui gère Roissy-Charles de Gaulle et Orly, fait également les frais du mouvement. Car à elle seule, Air France représente plus de 50% des vols opérés à Roissy. La grève des pilotes a donc diminué le trafic dans les aérogares, ce qui devrait avoir un impact sur la fréquentation des magasins des deux aéroports. 

Les agences de voyage, grandes perdantes ? Mais les agences de voyages seront sûrement les plus affectées. Celles-ci auraient déjà perdu "près de 5 millions d'euros", selon un communiqué du syndicat de la profession, le Snav, que s'est procuré Europe 1. En plus de la gestion des annulations, les agences de voyages doivent retrouver des vols pour leurs clients, ce qui représente un surcroît de travail sans recettes. Le président des agences de voyage entend d'ailleurs demander des gestes commerciaux à Air France, alourdissant encore un peu la facture pour la compagnie.

>> LIRE AUSSI - Air France : la direction suspend le projet Transavia Europe mais...