Grèce : accord de la zone euro pour débloquer 8,5 milliards d'euros, Athènes salue "un pas en avant"

  • A
  • A
Grèce : accord de la zone euro pour débloquer 8,5 milliards d'euros, Athènes salue "un pas en avant"
Euklid Tsakalotos, ministre grec des Finances a estimé jeudi qu'il s'agissait "d'un grand pas en avant" pour la Grèce.@ AFP
Partagez sur :

Christine Lagarde va proposer au FMI de participer aux côtés de la zone euro au troisième plan d'aide à la Grèce, mettant fin à des mois de désaccords sur cette question.

Les ministres des Finances de la zone euro se sont entendus jeudi sur le versement à la Grèce d'un nouveau prêt de 8,5 milliards d'euros, a-t-on appris de sources concordantes. "Il y a un accord pour un décaissement de 8,5 milliards d'euros", a affirmé une source diplomatique, à l'issue d'une réunion entre les ministres des pays membres de la zone euro (Eurogroupe) en présence de la directrice générale du FMI Christine Lagarde. "On s'est entendu sur un décaissement en plusieurs tranches", a dit une autre source européenne.  "C'est un grand pas en avant", a lancé de son côté le ministre grec des Finances.

"Éviter une crise grecque à la mi-juillet". Christine Lagarde va proposer à son institution de participer aux côtés de la zone euro au troisième plan d'aide à la Grèce, mettant fin à des mois de désaccords sur cette question. "J'aimerais annoncer mon intention de proposer au Conseil d'administration du FMI" d'approuver de cette participation, a-t-elle dit dans un communiqué, après une réunion avec les ministres des Finances de la zone euro à Luxembourg.

La directrice du FMI va ainsi proposer le principe d'une ligne de crédit de moins de 2 milliards de dollars pour la Grèce. "De nets progrès ont été faits sur la question de l'allègement de la dette", a-t-elle par ailleurs déclaré, "mais il faut faire plus". "L'accord du FMI avec la zone euro permet d'éviter une crise grecque à la mi-juillet", a ajouté Christine Lagarde.