Académie française : être Immortel, combien ça coûte ?

  • A
  • A
Académie française : être Immortel, combien ça coûte ?
Les académiciens sont 40 à siéger dans l'hémicycle du Quai de Conti.@ REUTERS
0 partage

MONEY MONEY - Si l’institution ne semble pas coûter très cher à l’Etat français, son fonctionnement est toujours très opaque.

L’INFO. Un Immortel s’en va, un Immortel le remplace. Alain Finkielkraut a été élu jeudi à l’Académie française en lieu et place de Félicien Marceau, décédé en 2012. Il rejoindra officiellement les 39 autres membres de l’institution gardienne de la langue française d’ici moins d’un an et il y restera jusqu’à sa mort. Et si on se réfère aux données statistiques de l’espérance de vie de l’Insee, cela pourrait représenter une quinzaine d’années. Être Immortel, ça a donc un coût et Europe1.fr a sorti sa calculette.

# Ce qu’il paye

L'apparat à 35.000 euros... Pour les académiciens, avant même de s’intéresser à l’activité à proprement parler de l’institution, il s’agît de préparer son entrée. Pour cela, deux accessoires sont indispensables : l’uniforme et l’épée.

Le célèbre “habit vert”, surnom donné à l’apparat des Immortels, peut revenir très cher. Dans son livre “Coupole et Dépendance”, sorti début 2014, le journaliste Daniel Garcia révèle qu’il peut coûter environ 35.000 euros quand il est fait “dans les règles de l’art”. Quoi qu’il en soit, la confection de l’habit des membres de l’Académie est à la charge du nouvel entrant.

retro 2010 simone veil a l'academie francaise REUTERS 930620

© REUTERS

... L'épée jusqu'à 100.000. L’autre symbole de l’académicien, l’épée, n’est pas, elle non plus, à la portée de tout le monde. Certaines ont coûté une fortune. Celle de Jean Cocteau avait par exemple été dessinée par Cartier. Elle était sertie de diamants. Celle du commandant Cousteau, toute en cristal, avait largement dépassé l’équivalent de la centaine de milliers d’euros à l’époque selon Daniel Garcia.

Pour les fameuses armes qui accompagnent les Immortels, le système de financement est participatif. Pas de cagnotte Leetchi et autre KissKissBankBank, ici, c’est le “comité de l’épée” qui fait office de mécène. A chaque élection, des proches du futur académicien créent une association et récoltent des dons pour payer l’arme qui sera offerte lors de la “cérémonie de l’épée”, une semaine avant l’entrée de l’Immortel dans l’hémicycle du quai de Conti.

academie francaise

© MAXPPP

# Ce qu’il reçoit

3.180 euros par an ? Concernant la paye à proprement parler des membres de l’Académie française, elle semble être relativement faible. Selon le site officiel de l’institution, les 40 académiciens ne gagnent pas plus de 3.180 euros par an.

Concrètement, ils touchent 114 euros par mois financés par l’Etat selon Daniel Garcia. A cela s’ajoute une prime spéciale pour les 11 membres de la commission du dictionnaire, celle qui a pour rôle de rédiger les versions successives du Dictionnaire de l’Académie française. Ses membres doivent y pointer grâce à des jetons de présence qui rapporteraient selon les sources 120 ou 228 euros par session.

Il faut ajouter à cela une modalité particulière liée à l’ancienneté et à l’âge des académiciens. En effet, selon le site de l’institution, les quatre membres les plus âgés ainsi que les quatre les plus anciens voient leurs rémunérations doubler. On trouve notamment parmi eux l’inoxydable Jean d’Ormesson, né en 1925 et devenu Immortel en 1973.

Un budget opaque. Il est néanmoins difficile de connaître avec précision combien et comment sont rémunérés les membres de l’Académie française. Cette dernière ne s’embarrasse d’ailleurs pas de circonvolutions quand elle affirme sur son site sans plus de précisions que le système d’indemnité académique “obéit à des modalités assez compliquées”.

L’opacité autour des finances de l’Académie française n’est cela dit pas une nouveauté. “Dès qu’on parle d’argent, elle se ferme comme une huître”, confirme Daniel Garcia, interrogé par Europe1.fr. Il est par exemple impossible d’obtenir ne serait-ce qu’un budget général de l’institution, malgré les demandes.

Et si les dotations de l’Etat français pour l’Académie ne représentent que 5% du budget de cette dernière, elle coûte tout de même de l’argent au contribuable. En effet, grâce aux énormes dons dont elle bénéficie depuis près de cinq siècles, l’institution s’est constituée un parc immobilier impressionnant selon Daniel Garcia. Neuf immeubles dans Paris, des terres agricoles de centaines d’hectares en province, un château et un domaine en Belgique : le tout est peu imposé, puisque l’Académie jouit du statut très avantageux de fondation.

16.06_Weyergans academie francaise EUROPE 1 930x620

© EUROPE 1 - JEAN-PIERRE VERNERET

Un nouvel audit ? Dans un rapport de 1999, la Cour des comptes s’était déjà émue de cette situation. Concernant l’organisation financière et comptable de l’Institut de France, dont l’Académie fait partie, les comptables de la République avaient noté qu’elle se caractérisait autant par “le manque de transparence des comptes que par l’insuffisance des contrôles internes”.

Rebelote en 2007 : dans un nouveau rapport, la Cour des comptes souligne que “des obstacles importants limitent encore les prérogatives de l’agent comptable” dont l’action est “limitée en ce qui concerne le recouvrement des créances ou le contrôle des rémunérations”.

Sept ans plus tard, les choses ne semblent pas avoir changé du côté du Quai de Conti. Un nouvel audit, non confirmé officiellement, aurait été réalisé en octobre 2013, mais Le Figaro affirme que l’Institut est serein et qu’il a “externalisé une partie de la gestion de ses sociétés spécialisées et reconnues”. Autrement dit, circulez, il n’y a rien à voir. Immortels, mais pas gâteux.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460_scalewidth_460

LES FAITS - Alain Finkielkraut élu Immortel à l'Académie française

ZIZANIE - Alain Finkielkraut, trop "clivant" pour l'Académie française ?

REACTION - Pour Alain Finkielkraut, "l'offensive du politiquement correct a échoué"