2015, vers une année record pour le tourisme français

  • A
  • A
2015, vers une année record pour le tourisme français
Photo d'illustration.@ AFP
Partagez sur :

La France s’apprête à battre un nouveau record mondial, cette année, avec une fréquentation touristique supérieure à 85 millions de touristes étrangers.   

Le bilan de l’été 2015 s’annonce radieux pour les professionnels. Le nombre de touristes étrangers devrait en effet dépasser le record mondial de fréquentation, avec 85 millions de visiteurs, selon les premières tendances dressées jeudi par Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères en charge du tourisme.

D’autre part, le chiffre d’affaires des professionnels affiche une hausse de 4% en Normandie, en PACA et sur toute la côte Atlantique. En Normandie, les professionnels estiment même que la fréquentation sera meilleure que l'an dernier, alors qu’un record avait déjà été établi avec le 70e anniversaire du débarquement. Une bonne nouvelle lorsque l’on sait que le tourisme représente 7% du PIB français et près de deux millions d’emplois.    

Les Français ont choisi de rester en France. Mais, si le nombre de touristes étrangers augmente, celui des touristes Français également. Entre la crainte d’attentats au Maghreb, mais aussi le temps particulièrement chaud et beau en France, cet été, de nombreux français ont fait le choix du tourisme intérieur.

Depuis le début de l'année, 80% des Français sont ainsi partis en vacances - majoritairement en France - contre 75% l'an dernier à la même période. "Les Français, en particulier, sont partis davantage (+5,8%), et davantage en France (+7%)", a précisé le Quai d'Orsay dans son compte rendu.

"Si toutes les années pouvaient être comme celle-ci…" Un engouement dont les professionnels ont directement profité, à l’instar de Pierre Demules, gérant du camping des Pommiers à Aiguelèze, qui note une fréquentation en  hausse de près de 15% : "Elle est positive la saison. On avait peur et, en fait, elle sera plutôt bonne. On avait peur d’avoir le même temps que l’année dernière. Ça fait du bien au moral", avant de conclure "si toutes les années pouvaient être comme celle-ci, ce serait pas mal".

La montagne, destination phare. Et le numéro 1 des destinations, c’est la montagne. Grand succès d’après la Fédération des chambres de commerce, pour les Pyrénées et les Alpes : Morzine est par exemple la première destination de France du voyagiste Fram. Au Club Med on pointe cette même tendance, puisque tous les villages-vacances à la montagne sont complets cet été.

"C’est vraiment une destination qui est prisée maintenant par les familles. C’est accessible et c’est un endroit idéal pour lâcher prise et faire d’autres activités que d’être à la plage. Cela fait plusieurs années que ces destinations connaissent un succès plus important", décrypte au micro d’Europe 1 Caroline Bruel, l’une des responsables du Club Med.

L’hôtellerie parisienne fragilisée. A Paris, les touristes étrangers sont de plus en plus nombreux à venir visiter la capitale. En particulier les visiteurs Chinois, pour qui la capitale est un passage obligé de leur séjour en France, où ils dépensent en moyenne 1.300 euros.

En revanche, l’été s’est révélé décevant pour les hôteliers à Paris intra-muros dont le chiffre de fréquentation a baissé de 1 ,8%. Si les réservations ont légèrement progressé en petite couronne (+1,2%) et en grande couronne (+7%), les hôtels au cœur de Paris souffrent de plus en plus de la concurrence de sites comme Airbnb. Et pour cause, cet été, le site de location entre particuliers proposait pas moins de 50.000 logements dans la capitale.