Jean-Luc Mélenchon

Jean-Luc Mélenchon

La France insoumise

Jean-Luc Mélenchon était candidat à la présidentielle de 2017, il a obtenu 19.64% des votes, soit 6.972.529 voix, lors du 1er tour (Source Ministère de l'Intérieur, résultats du 24 avril 04h).

SA BIO

Ses date et lieu de naissance. Né le 19 août 1951 à Tanger, au Maroc, il est âgé de 65 ans.

Ses fonctions actuelles. Député européen, élu dans la circonscription du Sud-Ouest.

Son parti. La France insoumise. 

Son parcours. Jean-Luc Mélenchon plonge très tôt dans le grand bain de la politique puisqu’il est l’un des meneurs du mouvement lycéen lors de mai 68. Plus tard, il rejoindra l’Unef à la faculté. Sa licence en philosophie en poche, il travaille comme correcteur dans une imprimerie à Besançon avant de devenir professeur de français puis journaliste à La Dépêche du Jura. Après avoir dirigé l’Organisation communiste internationaliste à Besançon, il adhère au PS en 1976 et enchaîne les mandats et fonctions : sénateur de l’Essonne, vice-président du conseil général de l’Essonne puis ministre délégué à l’Enseignement professionnel sous Lionel Jospin avant de quitter le PS pour créer le Parti de Gauche en 2009.

Son résultat à la présidentielle de 2012. Candidat du Front de Gauche, il arrive en quatrième position avec 11,1% des voix.

Sa vie privée. Jean-Luc Mélenchon est connu pour protéger ardemment sa vie privée. Sa fille, née de sa relation avec son ex-femme Bernadette Abriel, est pourtant elle aussi une militante du Front de Gauche. Cette dernière a aussi épousé Gabriel Amard, cadre du parti, responsable de la campagne de collecte des parrainages de la candidature de Jean-Luc Mélenchon. Fin 2015, Closer révélait que l’homme politique avait retrouvé l’amour auprès de l’actrice et productrice Saida Jawad. Celui qui dit aimer la lecture, le dessin ou la marche est aussi un fervent amateur de cuisine saine et végétarienne. A Gala, il avait fait beaucoup jaser en livrant sa recette du quinoa.

C'ÉTAIT SA CANDIDATURE

Comment il s’est déclaré. Jean-Luc Mélenchon s’est déclaré candidat à l’élection présidentielle lors d’une interview sur le plateau de TF1 en février 2016. Fustigeant déjà l’idée d’une primaire à gauche, à laquelle il ne participera pas, le fondateur du Parti de gauche expliquait vouloir représenter “la France insoumise et fière de l’être”.

Son slogan.  Le candidat de la “France insoumise” a dévoilé son slogan courant septembre lors de la Fête de l’Humanité. Ce sera donc “‘L’avenir en commun”, un nom qui n’est pas sans rappeler la motion majoritaire au congrès du PCF en juin, qui s’appelait “Le temps commun”. “J’ai choisi que notre programme aille au bout de l’humain”, a expliqué Jean-Luc Mélenchon, en référence au nom du programme qu’il avait porté en 2012, “L’Humain d’abord”.

Son enjeu pour 2017. Être le candidat de gauche le mieux placé pour le premier tour : voilà l’ambition de Jean-Luc Mélenchon. Pour l’instant, celui-ci a le sourire : la gauche est fracturée et les sondages ne cessent de noter sa progression. Reste à savoir si le candidat pourra tirer parti jusqu’au bout de cette conjoncture politique.

Son signe distinctif. Orateur hors-pair, véritable tribun, Jean-Luc Mélenchon est aussi connu pour ses sautes d’humeur, sa répartie cinglante  et ses punchlines. Un tempérament qui peut en partie s’expliquer par sa surdité. “Vous, vous voyez les gens arriver, vous les entendez. Moi, non”, disait-il dans l’émission “Le Divan” de Marc-Olivier Fogiel. “Je les découvre quand ils sont sur moi. Si bien que souvent, je le vis comme une agression, le temps de réagir”.

C'ÉTAIT SON PROGRAMME EN CINQ POINTS

 

  • La VIe République. C’est le cœur du programme du candidat Mélenchon : une nouvelle Constitution soumise à référendum. Interdiction du cumul des mandats, y compris dans le temps, introduction de la proportionnelle, droit de vote à 16 ans ou vote obligatoire...voilà ce que souhaite notamment Jean-Luc Mélenchon.

  • Une planification écologique. Jean-Luc Mélenchon a considérablement verdi son programme depuis 2012. Il prône une planification écologique pour “changer notre manière de produire et consommer”. Le candidat promet la sortie du nucléaire et la constitutionnalisation de la “règle verte”, selon laquelle on ne peut “pas prélever sur la nature davantage que ce qu’elle peut reconstituer”;

  • Abroger la loi El Khomri. S’il conquiert l’Elysée, Jean-Luc Mélenchon entend abroger la loi El Khomri ou loi Travail et “rétablir la hiérarchie des normes sociales”. Il souhaite aussi créer un nouveau statut pour les travailleurs avec une “Sécurité sociale intégrale”.

  • Une série de mesures marquées très à gauche. Dans la droite ligne de l’abolition de la loi Travail, Jean-Luc Mélenchon défend plusieurs mesures classées à gauche : la retraite à 60 ans, l’interdiction des licenciements boursiers, des échelles de salaires de 1 à 20 ans dans l’entreprise, une taxe sur les transactions financières. Il promet aussi une sixième semaine de congés payés et un smic à 1.300 euros net par mois en début de mandat.

  • Sortir des traités européens. Enfin, le candidat Mélenchon, connu pour son opposition farouche à Bruxelles, veut “sortir des traités européens”. Deux plans sont sur la table : le premier avec une sortie concertée des traités européens par l’abandon des règles existantes et la négociation d’autres règles, le second avec la sortie unilatérale de la France des traités européens pour proposer d’autres coopérations.

 

Partagez sur :
Les derniers articles