Charlotte Marchandise

Charlotte Marchandise

Charlotte Marchandise n'a obtenu que 135 parrainages sur les 500 requis pour être officiellement candidat à l'élection présidentielle.

SA BIO

Sa date et son lieu de naissance. Née le 13 août 1974 à Rennes, elle est âgée de 42 ans.

Ses fonctions actuelles. Elle est adjointe déléguée à la Santé à la maire socialiste de Rennes Nathalie Appéré.

Son parti. Elle vient de la société civile, elle n’est affiliée à aucun parti.

Son parcours. Après avoir arrêté ses études après un DEUG de Gestion et Economie, Charlotte Marchandise part vivre aux Etats-Unis (à San Francisco) puis en Espagne (à Séville) où elle va monter un bar associatif.  Elle participe à la création de la Fondation Internet Nouvelle génération (Fing) avant de revenir habiter à Rennes.

Formatrice indépendante en informatique et management pendant près de 10 ans, elle devient par la suite entrepreneure. "J'ai cofondé un collège Montesori à Rennes, qui a fait faillite après deux ans", explique-t-elle à La Tribune. Enfin, elle se lance en politique en 2014 en rejoignant la liste écologiste et de gauche de Nathalie Appéré (PS) aux élections municipales de Rennes.

Son résultat à l'élection présidentielle de 2012. Elle n'était pas candidate.

Sa vie privée. Elle est mariée et a trois enfants.

SA CANDIDATURE

Comment elle s'est déclarée. Charlotte Marchandise-Franquet a remporté une primaire citoyenne en ligne dans le cadre de l'élection présidentielle. Elle était opposée à quatre autres candidats. Cette femme de 42 ans a recueilli la mention "très bien" accordée par 50,64% des 32.685 votants, au second tour de cette consultation.

Son enjeu pour 2017. Selon ses propres mots, "il faut réinventer le système politique pour laisser une place aux citoyens, et sortir d'un système de partis qui aujourd'hui ne me semble pas répondre à son but premier : éducation politique, mobilisation populaire, constructions de projets partagés autour de valeurs communes".

Ses signes distinctifs. Elle est très sensibilisée à l'écologie politique. Pour transformer cette volonté en action concrète, elle a "mené en 2013 une mission sur l'éco-consommation pour France Nature Environnement". Elle est aussi humble. "Je ne sais pas tout et je le revendique", affirmait-elle juste après sa victoire dans la primaire citoyenne.

C'ÉTAIT SON PROGRAMME

 

  • Instaurer un revenu de base universel. Dans son site de campagne, Charlotte Marchandise-Franquet assure que le "revenu de base sera l'un des éléments clés de la campagne". "Il permettra à plus de gens de s'engager", estime-t-elle.

  • S'appuyer sur le collectif. Fort de sa victoire à la primaire citoyenne, Charlotte Marchandise-Franquet veut vraiment miser sur le collectif. "Je ne conçois pas l'action publique autrement que de manière participative”.

  • Développer les énergies renouvelables. Dans son projet, l'écologie figure en bonne place. Elle souhaiterait "mettre notamment en place des solutions pour des énergies renouvelables coopératives, pour une l’agriculture urbaine".

  • Changer de Constitution. Charlotte Marchandise-Franquet ne veut plus du système "présidentiel" de la Ve République. Elle propose de "changer de constitution pour instaurer un régime parlementaire piloté par un ou une premier ministre, avec des citoyens tirés au sort pour siéger dans les chambres avec des parlementaires élus".

 

Partagez sur :
Les derniers articles