Téléphone : un concert parisien sous haute tension

  • A
  • A
Téléphone : un concert parisien sous haute tension
"On faisait ça pour se faire plaisir mais c'est vrai que ça devient compliqué", a confie le manager de Téléphone à Europe 1, craignant l'affluence au concert de vendredi. @ Montage à partir de l'AFP
Partagez sur :

Les mesures de sécurité ont été renforcées autour du Point Ephémère, qui accueillera le concert événement du groupe, vendredi soir à Paris. 

Téléphone se reforme vendredi soir. En réalité, trois membres sur quatre puisque la bassiste Corine Marienneau, laissée à l'écart depuis plusieurs années, n'a pas été conviée. La formation s'est donc dotée d'un nouveau nom de scène, "Les Insus" et l'événement va se produire dans une toute petite salle parisienne, Le Point Ephémère. Tout devait s'organiser dans le plus grand secret, mais la surprise éventée, les organisateurs vont certainement devoir faire face à l'affluence.

Les mesures de sécurité renforcées. Les anciens de Téléphone sont déçus que la nouvelle ait été dévoilée avant l'heure. "Ce devait être une jolie petite surprise, que la presse a copieusement foutue en l'air...", s'emporte Louis Bertignac sur son blog. Résultat, ce qui devait être un concert intimiste risque de se transformer en cohue. "On faisait ça pour se faire plaisir mais c'est vrai que ça devient compliqué", confie le manager du groupe à Europe 1. Compliqué, car la salle sera pleine à craquer. Les 320 places se sont envolées en quelques heures. Et les organisateurs craignent surtout qu'il y ait encore plus de monde à l'extérieur, devant le Point Ephémère, le long du canal Saint-Martin. Les mesures de sécurité ont donc été renforcées.

Des répétitions dans un lieu tenu secret. Le groupe a aussi évité d'aller répéter sur place pour ne pas y attirer une horde de journalistes. Jean-Louis Aubert, Louis Bertignac et Richard Kolinka ont préféré rejouer leurs anciens tubes dans un studio tenu secret. Au moins, là, tout s'est bien passé. "Que du plaisir et du bonheur", a assuré à Europe 1 l'un des chanceux qui a pu assister au filage.  

Qui sera à la basse ? Seule interrogation : qui prendra la place de Corine Marienneau à la basse ? Peut-être Axel Bauer, comme en 2013. La dernière fois que les trois ex de Téléphone s'étaient retrouvés, c'est le chanteur et guitariste qui tenait la basse.

Une autre date de concert dévoilée, à Lille. Même si le manager du groupe assure qu'aucune tournée n'est pas envisagée, une autre date de concert a été dévoilée jeudi matin, le 15 septembre au Splendid de Lille. Mais là encore, les 900 places se sont déjà toutes envolées.