Plus de 500.000 euros pour deux aquarelles du "Petit Prince" vendues aux enchères à Paris

  • A
  • A
Plus de 500.000 euros pour deux aquarelles du "Petit Prince" vendues aux enchères à Paris
La première aquarelle représente le Petit Prince assis sur une chaise, contemplant un soleil rougeoyant.@ REMY GABALDA / AFP
Partagez sur :

Ces deux œuvres avaient été réalisées au cours de l'été-automne 1942, quelques mois avant la sortie du "Petit Prince".

L'engouement pour Le Petit Prince d'Antoine de Saint-Exupéry ne se dément pas. Deux aquarelles de l'écrivain-aviateur se sont envolées mercredi pour plus de 500.000 euros lors d'une vente aux enchères organisée à Paris chez Artcurial.

Réalisées quelques mois avant la sortie de l'ouvrage. La première aquarelle, estimée entre 110.000 et 140.000 euros, a été vendue pour 294.000 euros et la seconde, estimée entre 92.000 et 110.000 euros, est partie pour 226.000 euros. Ces deux œuvres avaient été réalisées au cours de l'été-automne 1942, quelques mois avant la sortie du Petit Prince. "Les enchères ont salué avec ferveur les deux aquarelles ayant servi à illustrer l'édition originale du Petit Prince de Saint-Exupéry. Les prix obtenus pour ces images iconiques sont à la mesure de cette oeuvre universelle et de sa notoriété internationale", s'est félicité Guillaume Romaneix, spécialiste livres et manuscrits d'Artcurial.

La première aquarelle (27,8 x 21,4 cm) représente le Petit Prince assis sur une chaise, contemplant un soleil rougeoyant qui disparaît derrière des fleurs et des joncs. Saint-Exupéry a utilisé une encre brune et de l'aquarelle ocre, brune, rouge et bleu pour la réaliser. La seconde aquarelle, de même format, représente le Petit Prince allongé sur le ventre dans un jardin de roses. Elle a été réalisée par l'écrivain-aviateur à l'encre brune et aquarelle ocre, brune et rouge avec quelques traits de crayon noir.

Onze autres dessins et deux lettres également vendues. Une suite de onze dessins préparatoires, constituant indéniablement une première ébauche de l'ouvrage mythique, réalisés sur des feuilles de papier pelure (27,9 x 21,6 cm) et légendés par Saint-Exupéry, ont été vendus pour 104.000 euros. L'ensemble était estimé entre 80.000 et 100.000 euros. Enfin, une des deux dernières lettres de l'écrivain, écrite la veille de sa mort à son ami Pierre Dalloz, a été vendue 18.200 euros (estimée entre 15.000 et 20.000 euros).