Philippe Manœuvre : "Chuck Berry a fait de la guitare l'instrument rock'n roll par essence"

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

L'un des plus grands du rock est mort samedi à 90 ans. Philippe Manœuvre revient sur le parcours de Chuck Berry qui a révolutionné le jeu de guitare.

INTERVIEW

L'un des pères fondateurs du rock'n roll est mort. Chuck Berry s'est éteint samedi à l'âge de 90 ans. Philippe Manœuvre, rédacteur en chef de Rock'n folk, était l'invité de C'est arrivé demain pour dépeindre le portrait de cette légende qui a influencé les générations d'après.

Il fait de la guitare un synonyme du rock. Chuck Berry se classe au firmament du rock. Philippe Manœuvre rappelle la chronologie. "En 1954, Elvis Presley fait irruption. Chuck Berry arrive en 1955." La caractéristique de Chuck Berry ? "Le jeu de guitare", souligne le spécialiste musical. "Il a fait de la guitare l'instrument rock'n roll par essence. En 1955, il sort Maybellene et il en vend  tout de suite un million. Les gens sont fous de ce style de guitare qui mélange des plans country et blues et qui va être l'inspiration pour les Beatles, les Stones, les Beach Boys, Johnny Hallyday et jusqu'à AC/DC." Sans oublier que Berry invente l'intro "double stop" qui annonce le boogie, une intro culte, qui "va être reprise par tous les guitaristes".

Entendu sur Europe 1
C'était un gars très simple, très roots qui aimait les grosses voitures américaines, les jolies filles et la guitare électrique.

"Un voyou". Chuck Berry est aussi "un voyou", raconte Philippe Manœuvre. Il a fait beaucoup de prison, la première fois pour vol à main armé puis pour détournement de mineur. Puis, il a des problèmes avec les impôts et refait un passage en cellule. Il fait ensuite une carrière invraisemblable. "Il partait en tournée tout seul avec sa Gypson et n'avait besoin d'aucun groupe", en trouvait un sur place et ne répétait même pas. "Il a réussi à mener une carrière internationale pratiquement tout seul."

Keith Richards, un grand fan. Keith Richards, le guitariste des Stones, était un grand admirateur de son aîné. Au début de sa carrière, il était même appelé "l'imitateur de Chuck Berry". Richards avait aussi organisé un grand concert pour les 70 ans de son idole avec toutes les superstars qui avaient joué avec lui. "Mais Chuck Berry n'était pas du tout amateur de ce genre de choses. C'était un gars très simple, très roots, qui aimait les grosses voitures américaines, les jolies filles et la guitare électrique."