Matmatah signe son retour avec une chanson qui fait écho à l’affaire Fillon

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Le groupe breton avait fait ses adieux à la scène en 2007. Il revient cette année avec un nouvel album aux accents politiques, sorti vendredi 3 mars et intitulé Plates coutures.

Sortie pendant la campagne présidentielle. Le groupe Matmatah était ce dimanche l’invité de L’Europe1 Musique Club. Au micro d’Emilie Mazoyer, les musiciens bretons sont revenus sur leur volonté de mettre en avant le morceau “Marée Haute”, sorti au début de la campagne présidentielle et dont les paroles font particulièrement écho à l’actualité politique.


"Et voici qu'on frappe à ma porte comme l'animal que l'on débusque

Pourquoi me traiter de la sorte ? De quoi m'accuse-t-on au juste ?

Quelques détournements de fond, fiscalité frauduleuse

Les erreurs de facturation de mes heures les plus généreuses

J's'rais bien resté encore un peu mais il semble que ces messieurs attendent des aveux"

“Des attachés de presse de luxe”. Le parallèle entre les paroles de la chanson et l’affaire Fillon n’est pas voulu. La chanson a été écrite il y a un an et demi. “C’est une chanson sur l’addiction au pouvoir, explique Tristan Nihouarn l’interprète de “Vient faire un tour à Lambé”. Le pouvoir est une drogue et à un moment donné les toxicomans font des conneries pour avoir leur dose. Ça a toujours existé et ça existera toujours”. Avec la succession des faire de fraude fiscale et d’abus de confiance qui tombent sur la tête des candidats à la présidentielle, le groupe n’imaginait pas qu’ils auraient des “attachés de presse de luxe” pour faire la promotion de leur nouvel album.