"Les vacances de monsieur Hulot" sur France 5, un monument du cinéma à ne pas manquer

  • A
  • A
"Les vacances de monsieur Hulot" sur France 5, un monument du cinéma à ne pas manquer
Le réalisateur français Jacques Tati, dans les années 1960.@ AFP
Partagez sur :

France 5 diffuse le film de Jacques Tati. Un monument de la comédie française, sorti en 1953.

Un grand bonhomme, une démarche un peu gauche et la pipe au bec. C'est une silhouette reconnaissable entre mille que France 5 propose de redécouvrir lundi soir. En effet, la cinquième chaîne diffuse Les vacances de Monsieur Hulot (1953) de Jacques Tati, à 21 heures. La naissance d'un personnage, que le cinéaste joue lui-même, et qui l'accompagnera pendant trois autres films : Mon oncle (1958), Playtime (1967) et Trafic (1971).

"L'invention d'un burlesque moderne". Les vacances de Monsieur Hulot est le second film de Jacques Tati, réalisé quatre années après Jour de fête. Ce deuxième long-métrage marque la naissance de Monsieur Hulot. "L'invention d'un personnage important dans l'univers du burlesque", détaille Stéphane Goudet, maître de conférences en cinéma à l'Université Paris I et auteur de nombreux ouvrages sur le cinéaste français. Tati, c'est la novation, une nouvelle manière de faire rire. "L'invention d'un burlesque moderne par l'observation quotidienne. (...) Un récit d'initiation sur comment on observe le monde et comment on peut le trouver drôle", explique Stéphane Goudet.

En témoigne le gag du voyeur et de la cabine. Un exemple, parmi d'autres, offert par le film diffusé lundi soir. Monsieur Hulot aperçoit un homme penché auprès d'une cabine dans laquelle une femme vient tout juste d'entrer pour se changer. Il croit voir un pervers et décide ainsi d'aller donner un coup de pied à l'individu. C'est alors qu'il se rend compte qu'il s'agit en réalité d'un homme, réglant son appareil photo, certes à côté de la cabine, mais à plusieurs mètres derrière. Dans cette séquence, Jacques Tati joue avec la perspective, et noue la perception du spectateur avec le personnage principal pour mieux la renverser ensuite.

hulot

"Tati refuse une mécanique traditionnelle du gag". Le style Tati, reconnaissable entre tous, se démarque ainsi d'un comique à la Chaplin ou à la Keaton. "La particularité du cinéma de Jacques Tati, c'est qu'il refuse une mécanique traditionnelle du gag. Il y a des temps de construction et lui, il les déjoue", analyse le maître de conférences. Autre particularité : le cinéaste français se refusait à filmer en gros plan pour laisser le spectateur libre de voir, ou non, certains gags. Une originalité qui fait la force de ses films et rendent son cinéma universel. "Les vacances de Monsieur Hulot, sorti en 1953, continue à nous parler encore aujourd'hui."

Jacques Tati populaire. "À la sortie du film, le long-métrage est extrêmement bien accueilli. Tati était extrêmement populaire", raconte Stéphane Goudet. Avec plus de 5 millions d'entrées, Les vacances de Monsieur Hulot est le 105e plus grand succès français de l'histoire du box-office hexagonal. "Même lors de sa ressortie, le film a généré 70.000 entrées. C'est énorme pour un film du répertoire", constate le maître de conférences. Autant dire que France 5 propose un rendez-vous précieux à plus d'un titre lundi soir : avec l'histoire, le rire et le plaisir.