Record de fréquentation des jeunes au cinéma depuis 22 ans

  • A
  • A
Record de fréquentation des jeunes au cinéma depuis 22 ans
Le cinéma a enregistré un record de fréquentation des jeunes. @ JEAN AYISSI / AFP
Partagez sur :

Ce record n'a pas empêché une légère baisse de fréquentation des salles, même si le cinéma demeure la première sortie culturelle des Français. 

Il n'y avait pas eu autant de jeunes devant le grand écran depuis plus de vingt ans. Près de 13 millions des moins de 25 ans sont allés au cinéma en 2015, un record en France depuis 22 ans, mais cet engouement n'a pas suffi à empêcher une légère baisse globale de fréquentation des salles, a annoncé mardi le Centre national du Cinéma (CNC). 

La fréquentation des 6-14 ans a le plus progressé. Tous âges confondus, la fréquentation des cinémas en 2015 a légèrement fléchi de 1,8%, avec 205,3 millions d'entrées - contre 209,1 millions d'entrées en 2014 -, mais restent particulièrement élevée, tandis que les recettes sont restées quasiment identiques (1,33 milliard d'euros). Parmi le jeune public, la fréquentation des 6-14 ans a le plus progressé en 2015 avec une hausse de 6%, par rapport à l'année précédente. 90% des 15-19 ans sont allés au moins une fois au cinéma en 2015. Les moins de 25 ans ont représenté 32,2 % de l'ensemble des spectateurs de cinéma. 

La première sortie culturelle des Français.Le cinéma demeure la première sortie culturelle des Français avec une belle assiduité : les 2/3 des Français âgés de 6 ans et plus, sont allés au moins une fois au cinéma en 2015. En moyenne, chaque spectateur s'est rendu 5,3 fois au cinéma, tandis que les habitués (33,5%), allant au moins une fois par mois au cinéma, réalisent plus de 70% des entrées. La France détient le plus grand parc de salle en Europe et le titre de premier marché européen du 7e art, avec 5.741 écrans totalisant près de 1,1 million de fauteuils. 

Hausse spectaculaire pour la VOD. En 2015, les Français ont par ailleurs dépensé 10,33 milliards d'euros (+ 0,3%) dans les programmes audiovisuels (télévision, jeu vidéo, cinéma et DVD), soit 370 euros par foyer. Confirmant un engouement croissant, la vidéo à la demande sous forme d'abonnement a enregistré une hausse spectaculaire de plus de 182%, avec un chiffre d'affaires de 82,5 millions d'euros, les films de cinéma réalisant 75 % des téléchargements, avec toujours les longs métrages américaines en tête.