Le romancier Patrick Grainville élu à l'Académie française

  • A
  • A
Le romancier Patrick Grainville élu à l'Académie française
Patrick Grainville a été élu jeudi à l'Académie française. @ AFP
Partagez sur :

Le romancier de 70 ans, lauréat du Goncourt en 1976 pour "Les flamboyants", a été élu jeudi au fauteuil d'Alain Decaux. 

Le romancier Patrick Grainville, lauréat du Goncourt en 1976 pour Les flamboyants et membre du jury du prix Médicis, a été élu jeudi à l'Académie française au fauteuil d'Alain Decaux, disparu en 2016.

Patrick Grainville, 70 ans, a été choisi au premier tour de scrutin par 13 voix contre 2 au prémontré (religieux suivant la règle de vie de Saint Augustin) Dominique-Marie Dauzet. Il y a eu 2 bulletins blancs et 7 bulletins marqués d'une croix.

Critique au "Figaro Littéraire". L'écrivain, également critique au Figaro Littéraire, vient de publier Falaise des fous (Seuil), roman-fleuve enraciné dans le bouillonnement artistique de sa Normandie natale à l'aube du XXe siècle autour de la figure de Claude Monet. Reconnaissable à sa longue mèche, son allure de dandy désinvolte, une écharpe souvent nouée autour du cou, Patrick Grainville, auteur de plus d'une vingtaine de romans, avait reçu le Goncourt en 1976, à 29 ans, pour Les flamboyants, récit d'une épopée africaine et burlesque à la recherche d'un peuple sacré au fond des grandes forêts.

Une troisième voie : le "roman épique populaire". "Entre un néo-classicisme, un néo-réalisme sans avenir et une avant-garde jargonnante dont les artifices de ponctuation ou de composition ne m'intéressent pas, je voudrais ouvrir une troisième voie: celle du roman épique populaire", expliquait alors le jeune auteur. Au sein d'une oeuvre, baroque et marquée d'une pointe d'érotisme, on distingue Le paradis des orages, L'atelier du peintre, L'orgie, Le tyran éternel, Le jour de la fin du monde ou encore Le baiser de la pieuvre. En 2012, il avait reçu le Grand Prix de littérature Paul-Morand de l'Académie française pour l'ensemble de son oeuvre.