Le film d'animation français se porte bien

  • A
  • A
Le film d'animation français se porte bien
Astérix et le domaine des dieux a rapporté plus de 2,5 millions de recettes à lui tout seul. @ 2014 M6 STUDIO / BELVISION / M6 FILMS / SNC / LES ÉDITIONS ALBERT RENÉ / GOSCINNY-UDERZO
Partagez sur :

JACKPOT - 2014 a été une année faste pour le dessin animé made in France, selon les chiffres du Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC). 

Quelques chiffres qui en disent long : "Les films d’animation représentent 4,4 % des films sortis en 2014 et génèrent 12,4 % des entrées de l’ensemble des films et 11,2 % des recettes". Ces données, publiées par le Centre national du cinéma et de l'image animée (CNC) à l'occasion du festival international du film d'animation d'Annecy, qui s'est ouvert lundi, confirment la bonne santé du secteur en France. 

L'animation attire toujours plus. Les campagnes publicitaires qui entourent la sortie d'un dessin animé demandent le double d'investissements comparé à un autre film, précise la même étude. Mais le dessin animé attire toujours plus de spectateurs. "L’animation génère davantage d’entrées par film que les autres genres", note le CNC. Un très bon point pour le secteur.

Minuscule et Astérix, deux dessins animés porteurs. Deux succès représentatifs, Minuscule, la vallée des fourmis (qui a rapporté 1,5 million d'euros de recettes) et Astérix et le domaine des dieux (plus de 2,5 millions) ont notamment été "les moteurs d’une année 2014 bénéfique pour l’animation française", affirme encore le Centre national du cinéma et de l'image animée. Le CNC relève que "l'offre de films d’animation français demeure riche et diversifiée" avec au total six films qui réalisent trois fois plus d’entrées en 2014 que l’année précédente".