Le Belge Stromae et Jean-Jacques Goldman récompensés par l'Académie française

  • A
  • A
Le Belge Stromae et Jean-Jacques Goldman récompensés par l'Académie française
L'Académie française a décerné une soixantaine de prix jeudi.@ Lionel BONAVENTURE/AFP
Partagez sur :

L'Académie française a décerné une soixantaine de prix jeudi qui récompensent les œuvres culturelles qui font usage de la langue française.

L'Académie française a décerné jeudi sa Grande médaille de la francophonie à l'interprète d'Alors on danse,le chanteur belge Stromae. Stromae est "le seul chanteur de sa génération qui soit mondialement connu et qui sache mettre à l'honneur notre langue dans ses textes en s'adressant à un public de jeunes, habitués à n'écouter que des chansons en langue anglaise", a fait remarquer l'Académicien et ancien ministre de l'Education, Xavier Darcos.

Une soixantaine de prix. Stromae, 31 ans, n'a pas été le seul chanteur honoré par l'institution fondée par le cardinal de Richelieu en 1635 au cours de sa séance publique annuelle. Parmi la soixantaine de prix décernés jeudi par l'Académie, le chanteur Jean-Jacques Goldman, qui n'était pas présent à la cérémonie, a reçu la Grande médaille de la chanson française. Le Grand prix de la francophonie a été attribué à l'universitaire japonais Takeshi Matsumura, auteur notamment d'un Dictionnaire du français médiéval. L'écrivain d'origine espagnole Michel del Castillo a reçu quant à lui le Grand prix de littérature pour l'ensemble de son oeuvre. 

La langue française récompensée. Chaque année, l'Académie française remet ses prix dans tous les domaines de la culture pourvu qu'ils fassent usage de la langue française. Le prix le plus connu est le Grand prix du roman. Il a été attribué cette année à Adélaïde de Clermont-Tonnerre pour Le dernier des nôtres (Grasset), un livre qui, selon l'Académie, "a tous les ressorts d'une tragédie antique".