Mort d'Edmonde Charles-Roux, romancière et résistante

  • A
  • A
Mort d'Edmonde Charles-Roux, romancière et résistante
@ ERIC FEFERBERG / AFP
Partagez sur :

L'ancienne présidente de l'Académie Goncourt est morte mercredi à Marseille à l'âge de 95 ans.

Edmonde Charles-Roux est morte mercredi à l'âge de 95 ans. C'est Marie Dabadie, secrétaire de l'Académie Goncourt, qui l'a annoncé sur le réseau social Twitter. Membre de l'Académie Goncourt dont elle a été aussi la présidente jusqu'en 2014, la romancière s'était illustrée par ses romans mais aussi par ses activités de résistante pendant la guerre. 

Une enfance internationale. Née en 1920 à Neuilly-sur-Seine dans une famille originaire du Midi, Edmonde Charles-Roux est fille d'un armateur et diplomate, François Charles-Roux. C'est à Prague, alors en Tchécoslovaquie, qu'elle passe son enfance. Puis, c'est à Rome, là où son père avait été nommé ambassadeur, qu'elle fait ses études jusqu'en 1939.

Une résistante. Quand la guerre éclate, Edmonde Charles-Roux est étudiante en école d'infirmière. En 1940, engagée volontaire dans la Légion étrangère, elle est blessée dans un bombardement dans le secteur de Verdun. De retour à Marseille, elle travaille pour la Croix-Rouge, aide des résistants avant d'intégrer le réseau de renseignement Brutus.

Lors du débarquement des Alliés en Provence, elle rentre dans l'état-major du général de Lattre. Elle participe alors à la libération de l'Hexagone et du reste de l'Europe. En Autriche, elle est blessée une seconde fois. Elle fut après la guerre décorée de la Croix de Guerre et nommée Caporal d’honneur de la Légion Étrangère.



Une journaliste. Après la guerre, Edmonde Charles-Roux n'embrasse pas encore la littérature. Elle se lance plutôt dans le journalisme en investissant de 1947 à 1949 un magazine féminin alors en voie de création : Elle. Le sort est alors de son côté :  "ma chance ? La journaliste qui devait couvrir la réouverture de la Scala tombe malade, on m'y envoie. C'est le retour de Toscanini après son exil. Je connaissais ses filles, j'ai été invitée dans sa loge". Puis, elle débute courriériste pour l'édition française de Vogue avant d'y occuper le poste de rédactrice en chef de 1950 à 1966.

Une écrivaine. Edmonde Charles-Roux avait été élue membre de l'Académie Goncourt en 1983, puis en était devenue présidente en mars 2002. Elle est alors la deuxième femme à occuper ce poste après Colette. La romancière est connue pour avoir participé à la rédaction de la série Les Rois maudits qui a stimulé en France le goût pour les romands historiques. Ses œuvres ont été traduites en 17 langues, précise sa fiche biographique du site de l'Académie Goncourt.

Son premier roman, Oublier Palerme, publié chez Grasset en 1966, avait reçu le prix Goncourt. Son dernier ouvrage, L'homme de Marseille, datait de 2003.