Jean-Michel Jarre donne un concert au bord de la mer Morte malgré une tempête de sable

  • A
  • A
Jean-Michel Jarre donne un concert au bord de la mer Morte malgré une tempête de sable
Le pape de l'électro français a joué des extraits de ses derniers albums tout comme ses titres les plus connus.@ MENAHEM KAHANA / AFP
Partagez sur :

Le compositeur français aux 40 ans de carrière a joué plusieurs heures au bord de la mer Morte jeudi soir pour alerter sur la possible disparition du site naturel.

Le compositeur français Jean-Michel Jarre a essuyé dans la nuit de jeudi à vendredi la colère des éléments en Israël avant de pouvoir donner un concert pour la sauvegarde de la mer Morte.

Deux heures de retard à cause de la tempête. Le spectacle a commencé avec plus de deux heures de retard au milieu de la nuit en raison d'une tempête de sable qui a balayé le site majestueux de la forteresse de Massada, aux confins du désert de Judée. "Shalom Israël !" ("bonjour Israël!"), a fini par lancer le pape de la musique électro en arrivant sur scène quand la tempête s'est dissipée. Il a ensuite prononcé quelques mots en anglais sur la "nécessité de faire du bruit" pour sauver la mer Morte.

Un show spectaculaire. Plusieurs milliers de personnes étaient présentes pendant le concert de plusieurs heures durant lequel Jean-Michel Jarre a joué certains de ses morceaux les plus connus mais aussi des extraits de ses derniers albums. Lasers, fumées, images retransmises sur des écrans géants, notamment celles filmées par une mini-caméra installée dans les lunettes du maître : la mise en scène était spectaculaire pour un spectacle dans la lignée des concerts grandioses de sa longue carrière.

"Sauver la mer Morte". Peu bavard sur scène, la star a enthousiasmé ses fans en jouant entre autres des parties de son morceau le plus connu, Oxygène, plus de 40 ans après la sortie du disque qui avait connu un succès planétaire. Avec ce spectacle, le compositeur de 68 ans, un habitué des super-productions musicales en extérieur, entendait éveiller les consciences à l'"urgence de sauver la mer Morte" dont le niveau baisse de plus d'un mètre tous les ans, avait-il dit cette semaine. A ce rythme, l'une des grandes merveilles de la nature, située à 300 mètres au-dessous du niveau de la mer, pourrait avoir disparu d'ici à 2050, s'alarment les experts.