Festival de Cannes : Lars Von Trier, jury, Netflix... les confidences de Thierry Frémaux au micro d'Europe 1

  • A
  • A
Voir la vidéo sur Dailymotion
Partagez sur :

Invité d'Europe matin, le délégué général du Festival de Cannes a notamment laissé entendre que Lars Von Trier pourrait intégrer la sélection officielle du prochain Festival de Cannes.

INTERVIEW

Le 12 avril dernier, le Festival de Cannes dévoilait sa sélection officielle. Les réalisateurs Jean-Luc Godard, avec Le livre d'image, Matteo Garrone avec Dogman ou encore Spike Lee avec BlacKKKlansman seront notamment en compétition cette année. Dans Europe matin, le délégué général du Festival de Cannes, Thierry Frémaux, revient sur cette sélection et évoque cette 71e édition.

"Lars Von Trier ? Il y aura peut-être une annonce". Dix-huit films sont pour le moment en compétition et il se dit que le long-métrage de Lars Von Trier, The House That Jack Built, pourrait s'ajouter dans la course à la Palme d'or. "Lars Von Trier ? Il y aura peut-être une annonce", confie Thierry Frémaux énigmatique, annonçant à demi-mot que le cinéaste danois devrait bien être sur la Croisette cette année. "Pierre Lescure, le président du Festival de Cannes, oeuvre depuis plusieurs jours pour lever ce statut de 'persona non grata' dont il avait été qualifié il y a 7 ans, pensant qu'il est peut-être temps de lui refaire une place comme cinéaste", indique le délégué général du Festival.

"Andreï Zviaguintsev sera au jury". Les rumeurs concernant le jury vont aussi bon train. Si l'on sait que Cate Blanchett est la présidente de cette 71e édition, on attend toujours le nom des quatre femmes et des quatre hommes qui vont l'accompagner. "Je peux vous confirmer qu'Andreï Zviaguintsev sera au jury", annonce Thierry Frémaux au micro de Patrick Cohen. "Il est d'ailleurs en train de prendre des cours d'anglais accéléré, parce qu'il avait un anglais approximatif", souligne, avec humour, le délégué général. Pour connaître les autres membres, il faudra encore attendre quelque jours.

Netflix vs Cannes ? "Ce n'est pas la guerre du tout". L'an dernier, le Festival de Cannes avait invité deux films Netflix en compétition. Une venue qui avait fait polémique, car les films n'étaient pas sortis en salles après leur passage sur la Croisette. "Dans l'essence du Festival, les films sont là pour aller en salles de cinéma. Donc cette année, on leur a dit que si les longs-métrages venaient en compétition, il fallait leur permettre de sortir en salles. Sinon ils peuvent venir, mais hors compétition : et là Netflix s'est un peu fâché", explique Thierry Frémaux. Résultat, aucun film de la plate-forme de SVOD au programme du Festival de Cannes cette année. "Mais ce n'est pas la guerre du tout", assure le délégué général, "on se parle tout le temps".