Exposition au Grand Palais : Hergé, dessinateur de Tintin et amateur de peinture

  • A
  • A
Partagez sur :

L'exposition consacrée au dessinateur belge, au Grand Palais à Paris, révèle un Hergé amateur de peinture et d'art contemporain.

Avec Tintin, Hergé fait encore des centaines de milliers de nouveaux adeptes chaque année. Le dessinateur a vendu 250 millions d'albums traduits en plus de 100 langues dans le monde entier. Un immense artiste, aux multiples influences. Du 28 septembre au 15 janvier 2017, le Grand Palais propose une exposition sur le dessinateur et le montre sous un nouveau jour, lui qui a été, pendant un temps, tenté par la peinture.

Peintre et amateur d'art. Dans l'exposition, on découvre ainsi les tableaux qu'Hergé a peints dans les années 1960. Des toiles colorées, abstraites, qui font notamment penser à Miro ou encore Paul Klee. Hergé a aussi beaucoup collectionné l'art moderne - Andy Warhol, Roy Lichtenstein -, dont il s'est inspiré pour les aventures de Tintin. Mais entre la peinture et le petit reporter, Hergé a vite tranché. "Tintin l'a absorbé. C'était incontestablement son chef d'oeuvre", indique Jérôme Neutres, le commissaire de l'exposition.

Composition sans titre -  1960. herg+® .tif -

"Composition sans titre", Hergé, vers 1960 © Hergé/Moulinsart 2016

"Tintin, c'est un simple rond avec un accent pour faire la houppe". Hergé a vite compris qu'il avait créé un style unique avec Tintin, ce trait épuré que l'on appelle la ligne claire et qui a fait son succès à travers le monde. "Hergé disait au fond (...) : 'Tintin, c'est un simple rond avec un accent pour faire la houppe. C'est précisément cette simplicité graphique qui le rend très contemporain, (...) très universel", explique le commissaire de l'exposition.

L'exposition "Hergé" au Grand Palais, du 28 Septembre 2016 au 15 Janvier 2017.