Eurovision 2015 : le triomphe de la Suède, le flop de la France

  • A
  • A
Eurovision 2015 : le triomphe de la Suède, le flop de la France
@ DIETER NAGL / AFP
Partagez sur :

Quelque 27 pays tentaient de s’imposer lors des 60 ans de l’Eurovision, qui se déroulait cette année à Berlin. Et c'est la Suède, grande favorite, qui a gagné.

Le phénomène autrichien Conchita Wurst a une remplaçante. Samedi soir, 27 pays tentaient de remporter la soixantième édition de l’Eurovision, qui se déroulait cette année à Vienne. Et c’est le candidat suédois, Mans Zelmerlow, chanteur et présentateur de télévision, qui a eu les faveurs des Européens, comme l'annonçait les pronostiqueurs. Il offre ainsi une sixième victoire à la Suède dans cette compétition continentale, la première depuis 2012.

• "Je vérifie ma braguette". Le favori suédois, Mans Zelmerlöw, âgé de 28 ans, a déchainé le public en interprétant Heroes, accompagné d’un tableau numérique du plus bel effet. Mais le chanteur scandinave a aussi un secret bien à lui pour rester concentré et ainsi faire rêver son auditoire : "Je vérifie ma braguette, mais genre, 50 fois." Une précision d’importance pour tous les apprentis-chanteurs. Cela a en tout cas suffi à faire la différence face à l'autre grand favori, la candidate russe, qui termine en seconde position, l'Italie complétant le podium.


Måns Zelmerlöw - "Heroes" (Suède) Eurovision 2015par france2

Chanteur, musicien, présentateur à la télé et aussi un peu danseur, Mans Zelmerlow est omniprésent sur les écrans suédois depuis sa participation à l'émission de télé-crochet Idol, en 2005. Les amours du jeune homme au physique avantageux, fils d'un médecin et d'une professeur d'université, font les délices de la presse locale. L'an dernier, il avait ainsi qualifié l'homosexualité de "déviance", avant de faire amende honorable. Puis début mai, il avait dit au quotidien Metro qu'il pouvait "absolument" envisager d'entretenir une relation avec un homme s'il se sentait "attiré". Et Conchita Wurst ?

• La France au fond du trou... La France n’était plus entrée dans le Top 10 depuis 2009. Et ce ne sera pas pour cette année… Malgré une prestation plutôt réussie, Lisa Angell n’a terminé qu’à la 25e place, avec seulement quatre petits points. "Ma carrière continuera après l’Eurovision. Il y aura un après", assurait-elle avant le concours sur Europe 1. C'est tout ce qu'on peut lui souhaiter.

>> Revivez la prestation de la Française Lisa Angell :


Lisa Angell - "N'oubliez pas" (France...par france2

• Le palmarès intégral. Les pronostiqueurs, pour une fois, ne s’était pas trompé. Trois pays semblaient favoris : la Suède, la Russie et l’Italie. Un trio gagnant, et dans l’ordre. Pour le reste du palmarès, on notera notamment la bonne performance de l’Australie, invité pour la première fois, qui termine en cinquième position, avec 196 points.

palmares

• Le masque et la plume. L'Eurovision, c'est aussi (surtout ?) des costumes qui défient parfois les limites de notre imagination. Et cela ne date pas de Conchita Wurtz, loin de là. Cette année, outre le décolleté vertigineux de la chanteuse grecque, on a envie de donner un bon point à Nina Sublatti, la candidate moldave (et gothique), énergique, maquillée... et plumée. Un parti pris.

plume

• Et la tenante du titre s'envola pour lancer la soirée. Conchita Wurst, gagnant(e) de l'édition précédente, a ouvert le bal de Vienne en chantant Building Bridges ("construire des ponts"), nom du thème de la soirée. Le travesti autrichien s'est notamment envolé de la scène du Wiener Stadthalle, sous le regard ébahi des spectateurs. Pour l'anecdote, c'est le scénographe de Beyoncé qui s'est occupé des décors, ceci expliquant peut-être cela.

yyyyyyyyyyyyyyyyy