Essonne : un château fort oublié bientôt restauré ?

  • A
  • A
Essonne : un château fort oublié bientôt restauré ?
@ LAURE DAUTRICHE
Partagez sur :

Au fin fond de l'Essonne, ce château-fort du 14ème siècle était totalement oublié. Ses protecteurs s'apprêtent à signer une convention avec la mairie pour aider à sa restauration. 

Pour y accéder, il faut gravir quelques collines à pied et traverser des ronces épaisses. Dans un bosquet, c'est un véritable trésor qui se révèle : les vestiges du Château de la Grange, un château fort du 14e siècle, situé à Villeconin dans l'Essonne. Édifié par Jean de Montaigu, le lieu appartenait à sa femme, Jacqueline de La Grange.

Découvert par hasard. Des siècles plus tard, Gwendoline Myran a découvert la bâtisse par hasard, un jour, en se promenant. "Il est complètement envahi par la végétation, abandonné dans son jus depuis des centaines d'années. Là, c'est le donjon", pointe-t-elle du doigt. "Il faisait à l'époque environ 17,5 mètres sans toiture. Des châteaux complètement méconnus, il n'y en a pas ou quasiment pas."

photo 4

Ce petit bijou d'architecture n'a pas bougé depuis sa construction. Il a été classé monument historique en 1926. Un ermite y a vécu jusqu'à sa mort en 1940. Depuis, plus rien. "C'est un château oublié", raconte Jean-Michel Chambon, à la tête de l’Association de l’Histoire Cachée de Villeconin et de sa Vallée. "C'est une petite vallée protégée, donc tout ça fait que c'est passé à l'as. Tout le monde passe devant et personne ne le voit. Là, on a vraiment une photographie d'une époque, et donc on a beaucoup de choses à apprendre".

Un ambitieux projet. On découvre les pierres rosées du donjon, les voûtes qui ont traversé les âges. Aucun doute, l'architecture date du 14e siècle, mais certaines voûtes pourraient bientôt lâcher. "La structure est complètement instable. La voûte, il ne lui reste plus beaucoup de temps devant elle. Si on veut sauver le château, c'est maintenant", exhorte Gwendoline Myran. 

photo 1

A la fin du mois, le château devrait être cédé à la mairie, et l'association espère commencer à le restaurer. Un rendez-vous avec la Drac (direction régionale des affaires culturelles) est aussi prévu en février. Les travaux dureraient au moins 20 ans.

Appel aux bonnes volontés. L'Association de l'Histoire Cachée de Villeconin et de sa Vallée compte sur le soutien d'investisseurs et de mécènes, notamment pour sécuriser le site avec un kilomètre de grillages. L’association cherche également un étudiant en histoire pour réaliser un mémoire sur le château et les mystères qu'il recèle encore.