Découvrez la bande-annonce des "Visiteurs 3"

  • A
  • A
Partagez sur :

- Jacquouille et Godefroy sont de retour dans les salles de cinéma le 6 avril à la période de la Révolution.

Le seigneur Godefroy de Montmirail et son serviteur Jacquouille vont de nouveau multiplier les gags dans le nouvel épisode des Visiteurs, prévu en salles à partir du 6 avril prochain. C'est en tout cas ce qu'on peut constater dans la bande-annonce du film dévoilée jeudi.

La Terreur. Pour ce nouvel opus, intitulé Les Visiteurs 3 : La Terreur, direction la Révolution française pour les deux comparses joués, une nouvelle fois, par le tandem choc Jean Reno-Christian Clavier. Cette projection en 1789 est l'occasion pour les ancêtres des Jacquouille la Fripouille de prendre leur revanche. On constate en effet qu'ayant pris partie pour la Révolution, ils s'emparent du château et des terres de la famille de Montmirail. 

Viard, Lutz et Dubosc. D'après cette première bande-annonce, l'ADN des Visiteurs semble respecté. Quelques ingrédients qui ont fait le succès des deux premiers épisodes apparaissent : un duo Reno-Clavier en pleine forme, des blagues autour du mot "couille", et les sempiternels rots et haleines fétides du gueux Jacquouille. 

Le film contient également des références aux épisodes précédents. Dans la bande-annonce, on aperçoit Jacquouille s'énerver de ne pas voir l'eau qui coule dans les robinets, ni les ampoules qui font "jour-nuit, nuit-jour".

Karin Viard, Alex Lutz, Franck Dubosc et Ary Abittan apparaissent notamment dans la bande-annonce, perruque sur la tête et nez poudré, promettant un vent de fraîcheur sur ce troisième opus en salles le 6 avril, 23 ans après le premier qui avait rencontré un énorme succès avec près de 14 millions d'entrées en France. 

En décembre 2014, Christian Clavier, invité de Nikos Aliagas dans "Sortez du cadre", avait confirmé que Les Visiteurs 3 se déroulerait durant la Révolution française, "un moment de l'histoire de France où les Français s'exaspèrent les uns les autres, ce qui permet de faire rire".