Christopher Forbes : "incroyable que Napoléon III ait été négligé par l'histoire"

  • A
  • A
Partagez sur :

Le milliardaire américain, qui s'apprête à vendre son impressionnante collection centrée autour de Napoléon III, est revenu sur son admiration pour l'empereur et premier président de la République. 

INTERVIEW

Il est américain et passionné par Napoléon III. Si bien que au fil des années, le célèbre milliardaire Christopher Forbes a amassé une impressionnante collection. Au total, plus de 2.000 objets d'art, tableaux, sculptures et autres reliques, qu'il a décidé de mettre aux enchères dans quelques jours à Fontainebleau. Invité de la matinale d'Europe 1 vendredi, Christopher Forbes revient sur son admiration pour celui qui a été non seulement empereur, mais aussi premier président de la République.

"Napoléon III a fait des choses incroyables". Si l'histoire a oublié Napoléon III au profit de son oncle, Napoléon 1er, pour Christopher Forbes, c'est une injustice. "Il a fait des choses incroyables pour la France et a laissé un héritage peut-être plus grand que celui de son oncle. La France moderne date vraiment du Second empire et pas du Premier Empire", affirme le milliardaire, rappelant que Napoléon III est à l'origine du suffrage universel, des grands ports ou encore du chemin de fer. C'est à l'age de seize ans que débute la passion de Christopher Forbes pour l'Empereur. "J'ai découvert qu'il y avait plus qu'un Napoléon. J'étais fasciné par le fait que le neveu de Napoléon ait réussi à devenir le premier président de la République", raconte-t-il. "C'est incroyable que ce monsieur ait complètement été négligé par l'histoire".

"Ma fille et mes petits-enfants préfèrent quelque chose de plus 'liquide'" à Napoléon III. Peu à peu, le milliardaire a acheté tout ce qui concerne Napoléon III. "Cela a commencé par une petite lettre", se souvient le féru d'histoire. Cinquante ans après, sa collection dépasse les 2.000 objets. S'il s'en sépare aujourd'hui, c'est que ses héritiers ne partagent pas sa passion : "ma fille et mes petits-enfants m'ont assuré qu'ils ne partagent pas cette passion pour Napoléon III et qu'ils préfèrent quelque chose de plus 'liquide' pour eux". Ce n'est cependant pas pour l'argent que Christopher Forbes fait ça. "C'est surtout pour vider la maison", admet-il. Il explique qu'il ne gardera qu'une aquarelle de Napoléon III réalisée par sa fille à l'age de dix ans.