Chantal Ladesou : "Dans La Classe, Anne Roumanoff était très angoissée, elle pleurait beaucoup"

  • A
  • A
Partagez sur :

Chantal Ladesou a surpris Anne Roumanoff dans l'émission Campus. Les deux amies ont raconté leurs débuts qui ont fait vivre des émotions de type montagnes russes à l'animatrice d'Europe 1.

Elle est aux côtés d'Anne Roumanoff depuis ses débuts. Elles ont tout partagé. Chantal Ladesou était l'invitée surprise de l'émission Campus consacrée à l'animatrice d'Europe 1. La blonde à la voix grave a révélé quelques anecdotes cocasses.

"Elle se ressourçait avec moi". L'amitié entre Anne et Chantal remonte aux années 87-88. Chantal était au Point-Virgule, Anne aux Blancs Manteaux. "On se croisait dans des festivals, raconte Chantal Ladesou. J'ai connu toutes ses angoisses. C'était une femme très angoissée et jamais contente de là où elle était." Elle ont aussi toutes deux participé à La Classe sur France 3. Un souvenir plus ou moins agréable pour Anne Roumanoff. Chantal Ladesou acquiesce : "Elle pleurait beaucoup. Elle venait pleurer mais elle se ressourçait en fait avec moi. Moi, j'étais liquéfiée parce qu'elle me racontait sa vie horrible. Elle est comme ça : elle nous donne ses angoisses et puis elle s'en va", raconte l'humoriste.

"C'était un choc". Maintenant, l'animatrice est plus sereine et s'explique sur cette période. "Je sortais de Sciences-Po, alors me retrouver à la queue leu leu avec des blagues de cul, c'était un choc radical." Dans la même veine, Chantal se souvient d'un festival à la montagne, où les deux complices se sont retrouvées sous une tente. "Elle n'était pas contente d'être là non plus. Je lui ai dit 'Mais prends le moment présent ! On n'arrive pas à se coiffer, franchement, on pourrait être dans la rue !'." 

La peur des chiens. Il y avait aussi cette fois à Londres, où le duo cherche des cassettes vidéo de comiques anglais. Chantal débarque dans la boutique émerveillée, quand Anne l'arrête immédiatement et lui intime de procéder avec méthode en passant de rangée en rangée. "Maintenant, à chaque fois que je vais chercher des trucs, je fais des allées, je pense à toi. Même dans les supermarchés, je fais les allées", lance Chantal Ladesou, qui a dû, lors du même voyage, sauver Anne Roumanoff de la peur d'un chien qui avait osé élire domicile devant sa porte de chambre. Les deux amis ont depuis conservé cette entraide et leurs souvenirs...de galère !