Protection des consommateurs : pour l'UE, Twitter et Facebook doivent faire mieux

, modifié à
  • A
  • A
union europeenne drapeau 1280
Les changements annoncés par Facebook, Twitter et Google+ ne "remplissent que partiellement les normes de la législation européenne", estime la Commission dans un communiqué. Image d'illustration. © JOHN THYS / AFP
Partagez sur :

Les changements annoncés par les réseaux sociaux ne respectent pas complètement les normes européennes.

La Commission européenne a déploré jeudi que certains médias sociaux n'aient toujours pas suffisamment aligné leurs conditions de services sur les exigences de l'Union européenne en matière de confidentialité et de respect des droits de leurs utilisateurs.

Des normes "partiellement" remplies. Facebook, Twitter et Google+ ont publié jeudi des changements visant à répondre aux exigences des autorités européennes, mais ceux-ci ne "remplissent que partiellement les normes de la législation européenne", estime la Commission dans un communiqué. L'exécutif européen a tout de même salué certains changements, qui permettront par exemple aux consommateurs de faire jouer leur droit de se retirer d'un achat en ligne. Les usagers de l'UE pourront aussi désormais déposer plainte en Europe, plutôt qu'en Californie d'où sont originaires les sociétés concernées.

Toutefois, Facebook "et surtout" Twitter n'ont que partiellement répondu sur les problèmes de responsabilité légale et sur la façon dont les utilisateurs sont informés d'un éventuel retrait de contenu ou de la résiliation d'un contrat. "Il est inacceptable (...) que cela prenne autant de temps", a affirmé Vera Jourova, commissaire européenne chargée de la protection des consommateurs.

Facebook promet des "mises à jour" prochainement. Invité à réagir, Facebook a indiqué "avoir depuis longtemps mis en place des outils pour informer les usagers à propos des retraits de contenus et avoir l'intention de développer ces outils cette année" suite au travail réalisé avec les instances européennes pour rendre les conditions d'utilisation "plus transparentes". "Nous ferons de nouvelles mises à jour de nos conditions d'utilisation plus tard cette année", a ajouté une porte-parole dans un mail.