Bientôt des vêtements de moto qui durcissent en cas de choc

  • A
  • A
Partagez sur :
Une technologie mise au point par des chercheurs japonais permet de conjuguer protection à moto et mode, grâce à des vêtements souples et légers, dont les fibres durcissent toutefois en cas de chute.

En principe, un motard bien équipé doit être muni de bottes, de gants, d’un cuir et d’un casque. Sauf que pour se rendre au travail, ou à un rendez-vous, il n’est pas particulièrement agréable de s’harnacher comme si on allait courir le Bol d’or. Ce qui peut pousser certains motards à faire l’impasse sur sa sécurité, et à prendre des vêtements de ville, pas toujours adaptés à la circulation à deux roues.

Or, un tout nouveau matériau pourrait bientôt permettre de fabriquer des pantalons de costume ou des parkas à la mode, donc des vêtements classiques, légers et souples, capables en cas de chute d’absorber les chocs, notamment au niveau des coudes, des hanches, et des genoux. Et si par malheur on se met à glisser, c’est-à-dire à frotter la chaussée, les fibres se mettent à durcir pour éviter de se faire râper les jambes et les fessiers par le bitume.

Une fibre qui durcit en fonction de la chaleur

Cette technologie rappelle celle des jeans en Kevlar pour les motards, mais en plus joli et en plus confortable, car il n’y a plus besoin d’ajouter de coudières ou de genouillères à l’intérieur du vêtement, la fibre elle-même réagissant aux chocs.

Elle a été mise au point par des chercheurs de l’université d’Hokkaido au Japon. Ce matériau se rigidifie avec la chaleur (donc avec le frottement), et ramollit à température ambiante, à l’inverse des matériaux synthétiques habituel. Et l’avantage, c’est que l’on peut le travailler sous forme de fibre, ou de gel absorbeur de chocs. Il pourrait donc aussi servir à la fabrication de casques ou de chaussures de sécurité. L’arrivée des premiers articles est prévue au milieu de l’année prochaine.

Europe 1
Par Anicet Mbida