Zinédine Zidane de retour à Limoges, sur la terre de ses exploits… estudiantins

, modifié à
  • A
  • A
Zinédine Zidane à son arrivée au CDES en 2011 (1280x640) PASCAL LACHENAUD / AFP
Le 14 novembre 2011, Zinédine Zidane est accueilli par Jean-Pierre Karaquillo, cocréateur du CDES. © PASCAL LACHENAUD / AFP
Partagez sur :
Le coach du Real Madrid participera mercredi soir à un match caritatif au Palais des Sports de Limoges, là où il a obtenu son diplôme de manager.

Après Paris le 6 mars dernier, Zinédine Zidane revient en France mercredi. Loin cette fois de la pression d'un huitième de finale retour de Ligue des champions. L'entraîneur du Real Madrid, vainqueur du PSG (2-1), sera en effet à Limoges pour un match caritatif de futsal organisé dans le cadre des Défis du sport, deux jours d'ateliers et de tables rondes autour de l'avenir du sport.

"C'est l'entraîneur du PSG qui a battu et éliminé le PSG en Coupe d'Europe. C'est le mythe, qui associe la qualité humaine et la qualité technique", s'enthousiasme au micro d'Europe 1 le maire de la ville, Émile-Roger Lombertie (Les Républicains). "La population est mobilisée. J'ai plein d'amis qui m'ont demandé si j'avais des places pour pouvoir accéder au Palais des sports pour voir Zidane, lui demander un autographe ou échanger un mot avec lui."

Diplômé du CDES en 2013. Si Zidane a dit oui à un aller-retour en Haute-Vienne, via un jet privé, c'est parce qu'il entretient un rapport particulier à la ville de Limoges. C'est là qu'il a obtenu son diplôme de manager après deux ans d'études au Centre d'économie et du sport (CDES), entre 2011 et 2013. Le cocréateur de l'établissement, fondé en 1977, ne cache pas son admiration pour son ancien élève le plus célèbre. "C'est quelqu'un de très professionnel, d'une rigueur extrême quand il fait les choses", insiste Jean-Pierre Karaquillo, contacté par Europe 1. "C'est quelqu'un qui ne veut pas de passe-droits, et qui n'en a jamais eu d'ailleurs. C'est quelqu'un, non pas en tant que joueur mais en tant qu'homme, qui est très admiré par les gens qui sont passés par sa promo."

Parmi les célèbres collègues de promo de "Zizou", la septième du diplôme, on peut citer d'autres anciens internationaux tricolores, comme Olivier Dacourt ou Éric Carrière, qui brillent aujourd'hui en tant que consultants à la télévision.

"Qualités d'écoute et vertus de leader". Gérard Coudert, coresponsable du diplôme de manager pour les sportifs en reconversion (le CDES propose d'autres formations), se souvient lui aussi d'un étudiant modèle. "Dans un groupe, Zinédine, c'est quelqu'un d'extraordinaire", rappelle-t-il au micro d'Europe 1. "C'est une personne posée, réfléchie. Il a des qualités d'écoute et de discrétion. Et comme il a ces vertus de leader, il réussit là où beaucoup d'autres auraient sans doute eu quelques difficultés." Et comment il réussit !

Après deux ans et demi d'apprentissage aux côtés de Carlo Ancelotti sur le banc du Real Madrid, puis à la tête de l'équipe réserve du club, Zidane a pris la tête de la "Casa blanca" en janvier 2016. Depuis, son palmarès est spectaculaire : il a gagné deux fois la Ligue des champions, deux fois le Mondial des clubs, deux fois la Supercoupe d'Europe ainsi que le Championnat d'Espagne, l'an passé. Et même s'il connaît une deuxième saison complète plus délicate en Liga (le Real n'est que troisième à 15 points du Barça, à neuf journées de la fin), sa maîtrise des événements en Ligue des champions est impressionnante, comme l'a montrée la double confrontation face au PSG. En quarts de finale, les 3 et 11 avril, son équipe affrontera la Juventus Turin. En attendant ce choc entre deux des clubs qui ont marqué sa carrière, Zidane a donc décidé de s'offrir cette escapade dans le Limousin, rendue possible par la trêve internationale et le "stand by" qu'il impose aux clubs.

Beaublanc complet. Mercredi soir (le coup d'envoi de la rencontre est prévu à 19h15), Zidane y fera sans doute encore une fois admirer son toucher de balle soyeux au sein d'une équipe baptisée "Génération 98" et qui regroupe d'anciens champions du monde, comme Laurent Blanc, Alain Boghossian ou Robert Pires, et d'autres anciens grands noms du football français, comme Sylvain Armand, étudiant au CDES depuis octobre dernier. En face, on retrouvera dans la sélection internationale le Portugais Nuno Gomes ou le Brésilien Maxwell, actuel coordinateur sportif du PSG. Tous les billets pour ce match de gala, organisé au profit de Mécénat Chirurgie cardiaque/ Enfants du monde, ont été vendus (100 places debout seront néanmoins mises en vente aux guichets à 17h45) et le Palais des sports de Beaublanc, qui accueille habituellement le club de basket du CSP Limoges, affichera complet, preuve que l'icône Zidane, élève devenu maître, reste au plus haut dans les cœurs français.