Tour de France : découvrez le profil de la 17ème étape entre le Pont du Gard et Gap, favorable aux baroudeurs

  • A
  • A
Partagez sur :
Les baroudeurs devraient avoir une carte à jouer sur un parcours accidenté, avec notamment la montée du col de la Sentinelle, à moins de 10 km de l’arrivée. Pour la première fois de l'histoire, le départ aura lieu depuis l'une des merveilles de l'antiquité, le Pont du Gard.

Dernière chance pour les baroudeurs avant les Alpes. Le Tour de France continue sa thématique antique lors de cette 17ème étape, entre le Pont du Gard et Gap, longue de 200 km. La Grande Boucle va traverser la vallée du Rhône avec un passage devant le théâtre d’Orange. Le Tour aura un départ inédit, au pied du Pont du Gard, pour une étape de moyenne montagne favorable aux baroudeurs.

Dix-neuvième arrivée à Gap

Le début de course est plat avec un sprint intermédiaire qui arrive dès le 62 km à Vaison-La-Romaine. Les coureurs enchaîneront sur les deux difficultés répertoriées de la journée : la côte de la Rochette-Du-Buis (2,3 km à 6,2%) puis le col de la Sentinelle (5,2 km à 5,4%) à moins de 10 kilomètres de Gap. "Si une échappée doit aller au bout, c'est sur cette étape", estime le directeur de course Thierry Gouvenou.

Gap accueillera pour la 19ème fois une arrivée au pied des sommets alpestres. La dernière fois, c'était en 2015, lors de la 16ème étape, qui avait vu s'imposer l'Espagnol Ruben Plaza Molina. La dernière victoire française dans le chef-lieu des Hautes-Alpes remonte à 2006, et elle fut l'œuvre de Pierrick Fédrigo.

      

Europe 1
Par Thomas Gentil