Selon la presse espagnole, "Neymar et le FC Barcelone, c'est fini"

, modifié à
  • A
  • A
Les négociations entre les deux clubs sont terminées, selon la presse espagnole (photo d'archives).
Les négociations entre les deux clubs sont terminées, selon la presse espagnole (photo d'archives). © AFP
Partagez sur :
Plusieurs médias catalans annoncent samedi la fin des négociations entre le PSG et l'ancien club du joueur brésilien, désireux de quitter la France. 

Sur le site deMundo Deportivo, quotidien sportif catalan, la formulation ne peut pas être plus claire, samedi après-midi : "Neymar et le FC Barcelone, c'est fini". Comme beaucoup d'autres journaux, le média annonce la fin des négociations entre le Barça et le PSG à propos de l'attaquant brésilien, désireux de quitter la France

Neymar en partance pour Miami

Mundo Deportivo cite l'entourage du joueur, qui aurait admis que les chances de départ au Barça sont désormais quasi-nulles. Neymar aurait même informé le vestiaire du Barça de sa non-venue. Vendredi, Leonardo avait mis la pression sur les dirigeants catalans, en disant que la première offre reçue il y a trois jours était totalement insuffisante et qu'aucun accord n'avait été trouvé.

Le FC Barcelone semble donc à court de solutions, alors que le mercato se termine le 2 septembre prochain à minuit. Le Brésilien semble lui bien loin de ces négociations avortées : il devrait quitter la France ce weekend, direction Miami. C'est là-bas que la sélection brésilienne jouera la semaine prochaine deux matches amicaux, contre la Colombie et le Pérou. 

"L'entourage de l'attaquant a informé les deux clubs"

Selon le journal L'Équipe, samedi soir, l'attaquant brésilien a fait part de sa décision de renoncer à son transfert à ses proches. "L'entourage de l'attaquant du PSG a informé les deux clubs de sa décision de terminer la saison actuelle à Paris", écrit L'Equipe sur son site internet. "Constatant l'incapacité de finaliser un retour au FC Barcelone malgré des négociations à rallonge, Neymar a annoncé à ses proches, ce samedi soir, sa décision de stopper les discussions", ajoute le quotidien sportif.

Europe 1
Par Julien Froment, édité par Margaux Lannuzel