Ligue 2 : deux supporters de Chambly agressés après le match contre Grenoble

, modifié à
  • A
  • A
Une enquête a été ouverte après l'agression de deux supporters de Chambly. (Photo d'illustration)
Une enquête a été ouverte après l'agression de deux supporters de Chambly. (Photo d'illustration) © PASCAL PAVANI / AFP
Partagez sur :
Membres d'une association de supporters, les deux hommes ramenaient du matériel quand ils se sont fait agresser par un homme qui leur a dérobé des bâches. 

Deux supporters du FC Chambly, en Ligue 2, ont été agressés vendredi soir et leurs bâches aux couleurs du club volées, après le match contre Grenoble (0-0), a appris l'AFP dimanche de sources concordantes, la Ligue de Football professionnel (LFP) condamnant un acte "ignoble".

Membres du Kop Oise (association de supporters), ils revenaient du match joué à Beauvais (où les rencontres sont délocalisées) et ramenaient du matériel dans un local situé au stade des Marais, à Chambly. Mais en arrivant sur le parking, "des individus" sont sortis d'une voiture et les ont agressés, un homme frappant un des deux supporters au visage, et leur ont dérobé des bâches, a indiqué dimanche soir le parquet de Senlis, confirmant une information du Parisien. Une enquête a été ouverte pour "vol avec violences" mais "aucun suspect" n'a été interpellé à ce stade.

L'un des deux supporters, victime notamment "d'une fracture du plancher orbital", s'est vu prescrire dix jours d'ITT, a indiqué Jean-Michel Rouet, l'un des dirigeants de Chambly, précisant que le club se porterait partie civile.

"Donne-nous les bâches"

Le supporter blessé à l’œil a par ailleurs témoigné sur le site du club, indiquant qu'après avoir quitté Beauvais vers 23h15, il avait "remarqué une voiture" sur l'autoroute, qui les avait "suivis jusqu'au stade" de Chambly.

Descendu de cette voiture où se trouvaient "trois ou quatre personnes", l'agresseur "m'a frappé sans sommation" et "ne m'a dit qu'une chose : 'Donne-nous les bâches'", a détaillé la victime, jugeant l'agression "ciblée et délibérée". Mais selon lui, "les Ultras de Grenoble n'ont rien à voir là dedans". Accusés par des internautes, le "Collectif Isarien", groupe de supporters de l'AS Beauvais-Oise, a "démenti toute implication".

La Ligue de Football professionnel (LFP) a "condamné fermement" cet acte dans un communiqué, espérant "que l'enquête permettra de retrouver et condamner les auteurs de cette agression ignoble".