Ligue 1 : le derby Montpellier-Nîmes interrompu à deux reprises

, modifié à
  • A
  • A
Le stade de la Mosson, à Montpellier (Photo d'illustration) © ANNE-CHRISTINE POUJOULAT / AFP
Partagez sur :

La rencontre entre Montpellier et Nîmes, pour le compte de la 8ème journée de Ligue 1, a été interrompue à deux reprises dimanche, pour des raisons de sécurité.

Le derby Montpellier-Nîmes (3-0) a été interrompu a deux reprises par l'arbitre de la rencontre pour des raisons de sécurité à la suite de troubles dans les tribunes, pour sept minutes en première période, avant une nouvelle interruption d'une vingtaine de minutes en fin de match. 

Des ultras voulaient escalader le grillage. Les CRS ont en effet dû intervenir à la 80e minute de ce "derby" pour éviter l'envahissement du terrain par une poignée de supporters montpelliérains après le troisième but de leur équipe, signé Gaëtan Laborde. Après un peu moins d'une demi-heure d'interruption, le match a repris. Le speaker du stade a appelé au calme en disant : "S'il vous plaît, nous courrons le risque d'une perte de match sur tapis vert, ne donnez pas ce plaisir à nos adversaires nîmois".

L'interruption a été provoquée par quelques ultras de la tribune Butte Paillade, escaladant le grillage et contraignant les CRS à intervenir pour tenter de les faire réintégrer leur tribune. Le président héraultais Laurent Nicollin est allé parler avec eux pour ramener le calme, et le speaker leur a rappelé que le club s'exposait à "de lourdes amendes". L'équipe nîmoise a quitté la pelouse pour regagner les vestiaires, tandis que les joueurs montpelliérains patientaient sur le terrain.

Un grillage cassé, deux blessés légers. Le match avait déjà été interrompu en première période pendant sept minutes quand un des grillages avait cédé sous le poids des supporters montpelliérains fêtant l'ouverture du score d'Ambroise Oyongo, à la 28e minute de jeu. Deux personnes ont été légèrement blessées, selon la préfecture. Le 30 septembre 2017, un grillage s'était effondré à Amiens lors d'une rencontre de Ligue 1 et 29 supporters de Lille avaient été blessés.