Football-L2 : l'actionnaire chinois de Sochaux "prêt à discuter de la vente"

, modifié à
  • A
  • A
Li Wing Sang sochaux 1280
Avant le match de vendredi soir contre le Havre, Sochaux était 9e de Ligue 2, à cinq points du podium. © SEBASTIEN BOZON / AFP
Partagez sur :
"Nous sommes également prêts à ouvrir le capital de Sochaux", a aussi expliqué vendredi le patron du groupe Ledus, propriétaire du club. 

"Nous sommes prêts à discuter de la vente du club avec n'importe quel interlocuteur sérieux qui souhaite le racheter", affirme Li Wing Sang, le président chinois du club de Sochaux (L2), dans un entretien accordé à L'Equipe vendredi. Avant le match de vendredi soir contre le Havre, Sochaux était 9e de Ligue 2, à cinq points du podium.

"Prêt à ouvrir le capital". "Nous sommes également prêts à ouvrir le capital de Sochaux", enchaîne le patron du groupe Ledus, propriétaire du club. La situation économique de Sochaux suscite beaucoup de questions et d'inquiétudes depuis son rachat par des actionnaires chinois en 2015.

Rétrogradation administrative ? Le 5 février, le club de Ligue 2 a reconnu être sous la menace d'une rétrogradation administrative de la DNCG - le gendarme financier du football français - qui demande des garanties financières pour la saison 2018/2019. En décembre 2017, la DNCG avait déjà décidé d'encadrer la masse salariale du club et de l'interdire de recruter à titre onéreux.

De nouveaux investissements possibles. Dans ce contexte tendu, Li Wing Sang est-il prêt à investir plusieurs millions d'euros d'ici le mois de mai ? "Si on doit le faire, on le fera. On a toujours respecté les recommandations de la DNCG", répond-il. "Nous avons investi 9,3 millions d'euros dans le club depuis notre arrivée. Je n'ai jamais promis que Ledus allait investir 100 millions d'euros dans Sochaux. J'avais dit, que si c'était nécessaire, je pourrais envisager de le faire, mais aucune somme d'argent, aussi importante soit-elle, ne garantit une remontée en Ligue 1", expose le dirigeant.