L'ESSENTIEL - Coupe du monde féminine : revivez la journée de lundi

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
L’équipe de France a battu le Nigeria sur le plus petit des scores (1-0) et conforte sa première place. L'Allemagne, l'Espagne et la Chine sont qualifiées pour les huitièmes de finale. 
L'ESSENTIEL

Le premier tour de la Coupe du monde féminine touche à sa fin. Les groupes A et B ont livré leur verdict, lundi. Dans le premier, les Bleues ont remporté un troisième succès synonyme de première place face au Nigeria (1-0), suivies par la Norvège, victorieuse face à la Corée du Sud (2-1). Dans le second, l'Allemagne a conforté sa position de leader en battant l'Afrique du Sud, tandis que l'Espagne et la Chine terminent deuxième et troisième. Les trois équipes poursuivent la compétition.  

Les infos à retenir : 

  • Les Bleues ont battu le Nigeria d'un petit but, lundi soir à Rennes (1-0)
  • Elles terminent premières de leur groupe devant la Norvège, victorieuse face à la Corée du Sud (2-1)
  • Dans le groupe B, l'Allemagne a largement battu l'Afrique du Sud (4-0) et termine à la première place
  • Après leur match nul (0-0), l'Espagne et la Chine terminent respectivement deuxième et troisième et disputeront les huitièmes de finale 

Le match du jour : France-Nigeria, service minimum pour les Bleues

Pour les Bleues, l'enjeu était clair : terminer à la première du groupe A pour s'offrir un huitième de finale plus abordable, et continuer à surfer sur le bon début de Mondial. Avec un effectif légèrement remanié par Corinne Diacre, les Françaises ont assuré le service minimum au terme d'un match brouillon et riche en erreurs techniques face au Nigeria. L'unique but de la rencontre a été marqué sur penalty par Wendie Renard (79ème)... En deux fois, après l'intervention de la VAR (1-0). 

Mais le score est là, et les Françaises aborderont leur huitième de finale avec trois victoires au compteur, dimanche soir. L'autre match du groupe, entre la Norvège et la Corée du Sud, a tourné en faveur des premières, également qualifiées pour les huitièmes (2-1). Les Coréennes sont, elles, éliminées. 

La polémique du jour

Même si elle n'est pas inédite dans cette Coupe du monde - l'arbitre d'Italie-Jamaïque avait sifflé la même faute -, la décision de l'arbitre hondurienne du match des Bleues n'a pas fini de faire débat. Alors que Wendie Renard avait échoué à ouvrir le score sur penalty à un quart d'heure de la fin du match, Melissa Borjas lui a permis de tirer à nouveau, jugeant que la gardienne nigériane s'était éloignée trop rapidement de sa ligne... 

La phrase du jour : "Ça ne sera peut-être pas les États-Unis..."

Consultante sur Europe 1, Sandrine Roux, ex-internationale française et capitaine des Bleues, avait balayé avant le match l'idée d'une défaite qui pouvait priver les Françaises de la première place de leur groupe... Et leur "éviter" d'affronter les favorites américaines en quarts de finale. "Demander à des compétiteurs de calculer, c'est compliqué", estime-t-elle. "Elles ont une feuille de route, c'est de finir premières du groupe, et après on verra. Ça ne sera peut-être pas les États-Unis non plus, sait-on jamais... Il y a un huitième de finale avant, pour nous et pour elles. On n'est pas encore aux quarts."

Elles sont joueuses, arbitres, coachs, agents, supportrices : découvrez "Les Attaquantes", le podcast qui raconte les femmes dans le foot, une série originale en 7 épisodes sur Apple PodcastsGoogle PodcastsSoundCloudDailymotionYouTube, et toutes vos plateformes habituelles d’écoute. Et si vous appréciez, abonnez-vous, commentez et ajoutez des étoiles !

La "finale" du jour : un Chine-Espagne sans but qui arrange tout le monde

Déjà qualifiée pour les huitièmes, l'Allemagne a battu l'Afrique du Sud en fin d'après-midi (4-0), confortant sa première place dans le groupe B. La "finale" annoncée entre l'Espagne et la Chine, potentielles deuxièmes, s'est soldée par un score vierge (0-0). Les Espagnoles terminent donc devant... Mais les Chinoises sont d'ores et déjà certaines de terminer "meilleures troisièmes" et de disputer également les huitièmes de finale. Seule l'Afrique du Sud est éliminée à ce stade dans ce groupe.