Baseball : les Dodgers éliminent les Cubs et foncent en World Series

, modifié à
  • A
  • A
Dodgers, crédit : JAMIE SQUIRE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP - 1280
Les Dodgers ont décroché leur place en finale, jeudi soir. © JAMIE SQUIRE / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP
Partagez sur :

Les Los Angeles Dodgers ont dominé les Chicago Cubs 11 à 1 jeudi soir, signant une quatrième victoire dans la série qui les propulse en World Series.

Les Los Angeles Dodgers ont éliminé jeudi les Chicago Cubs, "historiques" vainqueurs de l'édition 2016 des World Series de baseball, et disputeront leur première finale depuis 1988, date de leur dernier titre.

Un score sans appel. Les Dodgers ont remporté la finale de la National League, l'équivalent des demi-finales de la Ligue majeure de baseball (MLB), quatre victoires à une. Ils ont décroché la quatrième victoire décisive à Chicago sur le score sans appel de 11 à 1. La franchise californienne dont l'un des copropriétaires est l'ancienne star du basket Magic Johnson, a mis les Cubs K.-O. d'entrée et menait 7 à 0 après la 3ème des neuf manches.

Trois home runs pour Hernandez. Le grand artisan de cette impressionnante victoire s'appelle Enrique Hernandez, qui a frappé trois home runs, égalant le record à ce stade de la compétition, dont un avec trois coéquipiers sur les trois bases, synonyme de quatre points.

En finale contre les Yankees ou les Astros. En finale, ou World Series, les Dodgers seront opposés aux vainqueurs de la finale de l'American League entre les New York Yankees et les Houston Astros. Les Yankees, franchise la plus titrée de l'histoire de la MLB avec 27 sacres, mènent trois victoires à deux avant le match n°6 vendredi à Houston.

Les Dodgers sur la pente ascendante. Les Dodgers, sacrés à six reprises, dont une fois (1955) lorsque l'équipe était encore basée à Brooklyn, un quartier de New York, ont terminé la saison régulière avec le meilleur bilan de la MLB (104 victoires, 58 défaites) et n'ont perdu depuis le début des play-offs qu'un seul match.

Chicago était entré dans l'histoire en novembre 2016 en remportant les World Series face à Cleveland 4 à 3, mettant ainsi fin à la plus longue disette du sport professionnel américain, leur précédent titre remontant à 1908.