Non, la France n’est pas (encore) qualifiée

  • A
  • A
Les Bleus peuvent légitimement célébrer leur deuxième victoire en deux rencontres. Mais ils ne sont pas officiellement en huitièmes.
Les Bleus peuvent légitimement célébrer leur deuxième victoire en deux rencontres. Mais ils ne sont pas officiellement en huitièmes. © Reuters
Partagez sur :
ON NE S’ENFLAMME PAS - Mathématiquement, les Bleus peuvent encore passer à la trappe. Mais il faudrait un cataclysme.

Deux matches, deux victoires, huit buts marqués, six points au compteur… L’équipe de France a entamé de la meilleure manière qui soit la Coupe du monde. Mais au lendemain d’une superbe victoire face à la Suisse (5-2), et une semaine après une première démonstration face au Honduras (3-0), les Bleus doivent raison garder. Car ils ne sont pas officiellement qualifiés pour les huitièmes de finale. Même s’ils ont un pied et demi dans le tableau final. Explications.

• La France qualifiée si :
- Elle ne perd pas contre l’Equateur.
- La Suisse ne gagne pas
- Elle perd trois buts d’écart ou moins face à l’Equateur. Dans ce cas, les Bleus seront quoi qu’il arrive devant l’Equateur, à la faveur de la différence de but
- Elle perd par plus de trois buts d’écart et la Suisse s’impose par un écart trop faible pour compenser sa différence de buts moindre.
Exemple : la France perd 4-0, la Suisse gagne 2-0 face au Honduras. Les Bleus conserveraient l’avantage à la différence de but, +2 contre 0 pour la Suisse.

• La France éliminée si :
- Elle perd par plus de trois buts d’écart et la Suisse s’impose largement.
Exemple : la France perd 4-0 contre l’Equateur, la Suisse l’emporte 5-0 contre le Honduras. Les Helvètes afficheraient alors une différence de but de +3, l’Equateur de +4, et la France de +2.

sur-le-meme-sujet-sujet_scalewidth_460

TOP ET FLOPS - Ce qu'on a aimé

DÉMONSTRATION - Un festival bleu contre la Suisse !

RÉACTION - Valbuena : "on les a mordus"

EN IMAGES - Revivez les meilleurs moments du match

VIDÉO - Karim Benzema manque un pénalty