Les Bleus pour un rachat

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Après une prestation bien terne et une défaite, mardi dernier, face au Nigéria (0-1), l'équipe de France se prépare à affronter, vendredi à Lyon, la Turquie en amical pour son dernier match de la saison. Au-delà du résultat, les Bleus devront montrer un autre visage pour préparer au mieux l'avenir.

Après une prestation bien terne et une défaite, mardi dernier, face au Nigéria (0-1), l'équipe de France se prépare à affronter, vendredi à Lyon, la Turquie en amical pour son dernier match de la saison. Au-delà du résultat, les Bleus devront montrer un autre visage pour préparer au mieux l'avenir.Il faudra soigner la manière avant de partir en vacances. Piteusement battus par le Nigéria, mardi dernier à Geoffroy-Guichard (0-1), l'équipe de France doit une revanche à son public en défiant, samedi, la Turquie à Lyon. Des supporters qui ne cessent de manifester leur mécontentement devant les prestations calamiteuses des hommes de Raymond Domenech.Car si le staff et les joueurs tricolores n'ont pas manqué de stigmatiser les sifflets du "Chaudron" envers les joueurs lyonnais, il n'est pas certain que ces signes évidents de désamour étaient uniquement destinés aux pensionnaires du stade Gerland. Il sera d'ailleurs facile de le vérifier vendredi soir sur la pelouse rhodanienne. En cas de nouvelle contre-performance pour ponctuer une saison 2008-09 plus que mitigée, les "Domenech démission" risquent de refaire surface.Montrer autre choseIl paraît évident que le bilan annuel des Bleus ne provoque pas l'enthousiasme dans l'Hexagone. En dix rencontres, les troupes de Domenech l'ont emporté à cinq reprises tout en s'inclinant trois fois et en concédant deux résultats nuls. En outre, les Tricolores ont marqué treize buts et en ont encaissé douze. Des chiffres décidément peu flatteurs pour une nation qui se veut être l'une des meilleures de la planète.Ce sera surtout la manière qui sera donc décortiquée à Gerland face à une équipe turque qui n'est plus au niveau de sa troisième place lors de la Coupe du Monde en 2002, malgré une place de demi-finaliste lors de l'Euro 2008, et qui se trouve bien mal embarquée pour se qualifier pour l'édition 2010 en Afrique du Sud. Sans compter que certains cadres seront absents.Avant des vacances qui permettront à tous les internationaux français de prendre du repos pour aborder la dernière ligne droite des qualifications pour le Mondial, en commençant par les Iles Féroé en août et surtout avec la Serbie en septembre, la France ne pourra plus se cacher derrière le désamour dont elle souffre. Il faudra alors assumer les conséquences de la prestation que la formation frappée du coq aura livré sur le rectangle vert lyonnais.

Europe 1
Par Rédaction Europe1.fr