La méfiance de Domenech

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
L'équipe de France aborde le premier rendez-vous important de sa saison en se rendant, mercredi, à Torshavn pour y défier les Iles Féroé en qualifications pour le prochain Mondial sud-africain. Son sélectionneur, Raymond Domenech, s'attend à une rencontre pour le moins délicate.

L'équipe de France aborde le premier rendez-vous important de sa saison en se rendant, mercredi, à Torshavn pour y défier les Iles Féroé en qualifications pour le prochain Mondial sud-africain. Son sélectionneur, Raymond Domenech, s'attend à une rencontre pour le moins délicate.En cette période de reprise, il est toujours compliqué de préparer un match déjà capital. Raymond Domenech a tenu à le rappeler à toute la France du football via une vidéo parue lundi sur le site de la Fédération Française. Une façon, sans doute, de mobiliser ses troupes dans l'optique de la rencontre cruciale que les Bleus disputeront mercredi soir à Torshavn face aux Iles Féroé en qualifications pour la prochaine Coupe du Monde en Afrique du Sud.Pour le sélectionneur, ce match ne respire pas la sérénité à cause de plusieurs éléments dont il faudra s'accommoder. "Il y a onze joueurs en face qui ont envie de faire un exploit. Ils ont fait match nul contre les Autrichiens, ils ont été battus de justesse par les autres à chaque fois. On sait que l'adversaire pose des problèmes. Après, il y a le temps, l'état du terrain, la difficulté du voyage, la préparation des joueurs européens qui est tronquée... Le vrai problème est d'avoir une équipe homogène et de constituer un groupe solide pour aller dans ce qui est une forme de piège" a souligné Domenech.Domenech : "Un vrai coffre-fort"Un piège que les Tricolores devront éviter en trouvant rapidement la solution du bloc défensif féroïen : "C'est un vrai coffre-fort ! Ils sortent peu, ils se replacent vite. Après, c'est vrai que si le terrain n'est pas bon, s'il y a des conditions atmosphériques difficiles avec du vent... C'est le foot, il faut marquer ce premier but qui fait la différence comme on l'avait fait l'année dernière et pas se retrouver comme il y a trois ans à souffrir le martyr et à être à la merci d'un corner, d'un coup franc ou d'un contre."Pour le technicien national, il faudra "concrétiser l'importance de ce match là car c'est la base pour jouer ensuite à son niveau." Son discours se voudra donc logiquement "simple" car "tout ce qui est en dehors d'une victoire sera une catastrophe." Un message qu'il tentera de faire passer à ses hommes. "Soyez dignes de vous-mêmes et du maillot de l'équipe de France. C'est un match international qui vaut trois points et qui peut nous emmener ou nous éliminer de la qualification à la Coupe du Monde."Et pour ce premier rendez-vous, Domenech peut compter sur un groupe où "il n'y a pas de blessés." Dixit le sélectionneur, "ceux qui sont convoqués sont à peu près en état." Tous les feux sont donc au vert avant ce déplacement hors du commun. "J'ai envie que l'on montre quelque chose et qu'on se prépare pour le mois de septembre" a déclaré la patron des Bleus. C'est tout le mal qu'on leur souhaite.

Europe 1
Par Rédaction Europe1.fr