F1 : un banquier aurait touché des pots-de-vin

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Un ancien dirigeant de la banque régionale allemande BayernLB a reconnu mercredi lors de son procès avoir touché des pots-de-vin de la part du grand argentier de la Formule 1, Bernie Ecclestone, lors de la vente des droits de la discipline dont il était chargé.

"C'est vrai pour l'essentiel", a déclaré Gerhard Gribkowsky devant ses juges à propos des accusations qui pèsent contre lui: avoir encaissé 44 millions de dollars de la part de Bernie Ecclestone en 2006 et 2007 pour avoir arrangé la vente des droits de la F1 au fonds d'investissement britannique CVC.

Poursuivi pour corruption, abus de confiance envers sa banque dont il était le chef des risques et évasion fiscale, M. Gribkowsky a été arrêté en janvier 2011 et son procès au tribunal de grande instance de Munich (sud) a commencé en octobre. En passant aux aveux l'ancien banquier voit la peine maximale qu'il encourt réduite de 15 à 9 ans de prison.