Euro 2016 : absence "injuste" de Saint-Etienne

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

La décision de la Fédération française de football de ne pas retenir parmi les neuf villes d'accueil de l'Euro-2016 Saint-Etienne, désignée seulement comme ville de réserve, est "injuste et incompréhensible", a réagi vendredi son maire socialiste, Maurice Vincent. "Le mois prochain, Saint-Etienne sera avec Lille et Marseille la seule des onze villes pré-sélectionnées à avoir commencé les travaux pour être prête en juin 2014", a-t-il souligné.

"Je reste déterminé à ce que nous figurions parmi les neuf stades d'accueil de la compétition (...) le match n'est pas terminé ", a-t-il assuré. Selon lui, "l'engagement de l'Etat, de la Région et du Département ne sont pas remis en cause".