Dopage : Di Grégorio maintenu en garde à vue

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :

Le coureur de Cofidis Rémy Di Grégorio et un "naturopathe" de 75 ans, interpellés dans une affaire présumée de dopage sur le Tour de France, étaient toujours en garde à vue, mercredi, en fin de matinée. Les deux hommes, entendus à Marseille par les gendarmes de l'Office central de lutte contre les atteintes à l'environnement et à la santé publique (OCLAESP) et de la section de recherches phocéenne, pourraient être présentés à la juge Annaïck Le Goff mercredi en fin de journée ou jeudi, à l'issue des 48 heures de garde à vue. Le troisième homme interpellé mardi a, lui, été remis en liberté.

Selon une source proche du dossier, l'enquête judiciaire sur un trafic de produits dopants ouverte en juin 2011 portait initialement sur l'ex-formation de Di Grégorio, l'équipe kazakhe Astana. Les investigations n'avaient alors pas abouti et ce sont des écoutes téléphoniques "qui ont fait rebondir le dossier" récemment et conduit aux trois interpellations de mardi.