Bourgoin passe à côté

, modifié à
  • A
  • A
Partagez sur :
Bourgoin s'est incliné en finale du Challenge Européen, vendredi face à Northampton (15-3). Jamais dans le coup, les Berjalliens peuvent regretter cette défaite qui met fin à une belle aventure européenne. Ce revers envoie en revanche Brive, 6e du Top 14, en H-Cup.

Bourgoin s'est incliné en finale du Challenge Européen, vendredi face à Northampton (15-3). Jamais dans le coup, les Berjalliens peuvent regretter cette défaite qui met fin à une belle aventure européenne. Ce revers envoie en revanche Brive, 6e du Top 14, en H-Cup.La Corrèze est en fête. S'il y a bien une ville française qui peut fêter la défaite berjallienne en finale du Challenge Européen, c'est bien Brive, qui valide du même coup son ticket pour la H-Cup la saison prochaine. Du côté de Bourgoin en revanche, c'est la soupe à la grimace après ce match durant lequel ils n'ont jamais été en mesure d'inquiéter Northampton.Les Anglais sont les premiers à entrer en action et leur domination porte ses fruits dès la dixième minute de jeu avec une pénalité de Myler, qui fait suite à une séquence de treize temps de jeu (3-0, 10e). La défense berjallienne continue de plier mais ne rompt pas à l'image de cet essai sauvé par Coux, qui aplatit juste devant Diggin (16e). C'est ensuite une nouvelle fois Myler qui se charge d'aggraver la marque après une pénalité sifflée à la suite d'une faute peu évidente de la défense de Bourgoin (6-0, 22e). Parra réduit la marqueLe pack berjallien, plutôt à son aise, obtient enfin une pénalité que Morgan Parra transforme pour ramener les siens à trois points (6-3, 34e). C'est tout de même l'inévitable Myler qui aura le dernier mot avec un nouveau coup de pied de plus de 35 mètres pour laisser son équipe rejoindre les vestiaires avec 6 points d'avance (9-3, 40e).Au retour sur la pelouse, les Berjalliens ont de meilleures intentions, mais mal récompensées puisque Myler se fait un malin plaisir à convertir une pénalité, une nouvelle fois offerte par un arbitre aux décisions rarement favorables aux Isérois (12-3, 50e). Les Saints aggravent même la marque en fin de rencontre par l'intermédiaire de Meyer (15-3, 70e). Stephen Myler, bourreau des BerjalliensLa fin de match, elle, ne restera pas dans les mémoires puisque les esprits vont sérieusement s'échauffer avec notamment une agression de Lawes sur Parra, qui sort sur blessure, sans que M.Clancy, l'arbitre du match, s'en émeuve. Si l'homme en noir ne sanctionne pas le deuxième ligne des Saints, c'est Genevois qui s'en charge avec un direct du droit qui lui vaut un carton rouge. Le héros du match reste tout de même Stephen Myler et ses quinze points. Ancien treiziste, le demi d'ouverture de 24 ans, qui a notamment poussé sur le banc le Néo-Zélandais Carlos Spencer, offre donc à son équipe le deuxième trophée européen de son histoire après la H-Cup remportée en 2000.

Europe 1
Par Rédaction Europe1.fr