Volte-face du gouvernement sur une aide pour les seniors : "Ça illustre la méthode de l’exécutif", dénonce Gérard Larcher

, modifié à
  • A
  • A
1:00
Partagez sur :
Le président du Sénat a réagi sur Europe 1 à la marche arrière du gouvernement sur la suppression de l’exonération de cotisations patronales pour l'emploi à domicile des plus de 70 ans, moins de 24 heures après l'avoir annoncé.
INTERVIEW

La mesure n'aura pas même tenu une journée. L’exonération des charges patronales pour les personnes de plus de 70 ans qui emploient une aide à domicile ne se fera finalement pas. Une volte-face sur un coup de rabot très controversé qui n'a pas eu l'air de surprendre Gérard Larcher.

"Je crois que ça illustre la méthode de l’exécutif, la méthode verticale", dénonce le président du Sénat et sénateur Les Républicains des Yvelines sur Europe 1 mercredi. "On décide un jour de réduire l’aide personnalisée au logement de 5 euros, de désindexer les retraites, de peser un peu plus sur les retraités…Je crois que cela illustre la méthode du gouvernement", égrène le président de la "chambre haute" du Parlement. "Et c'est cette méthode qui n'est plus supporter par une partie des Français", avance Gérard Larcher. 

Inverser la verticalité

Car, selon le sénateur LR, elle "contribue à nourrir ces peurs, ces inquiétudes, ces angoisses, ce rejet, cette perte de confiance dans la décision politique", ajoute le sénateur en faisant certainement référence au contexte social tendu de ces derniers mois, entre "gilets jaunes", marches pour le climat, et opposition d'une partie de la population à la réforme des retraites. Et d'insister : "La verticalité du haut vers le bas n’a pas commencé il y a quelques mois, mais il faut l’inverser".

Europe 1
Par Ugo Pascolo